logo Le moteur de recherche de la télé

Météo


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 20h55 sur France 3

capture
– dollar qu'on a dépensé pour lui.
– Aujourd'hui, à 26 ans, le Français est le boss des Utah Jazz, l'un des 20 meilleurs joueurs de la NBA, défenseur de l'année en 2018. Depuis la retraite de Tony Parker en bleu, il est la nouvelle tête d'affiche de l'équipe de France. L'enfant de Saint-Quentin, longtemps jugé trop maigre, est devenu un colosse.
– Il me disait toujours "maman, j'ai des petits bras", je lui disais "t'inquiète, ça va venir". Tu vois, j'avais raison. La fierté de votre maman, c'est quelque chose de très important pour vous?
– R. Gobert : C'est elle qui est là depuis le début et qui m'a soutenu...
– On a senti de l'émotion en voyant ces images...
capture
– R. Gobert : Oui, ça m'a fait rire, ce sont des images qui datent un peu.
– Votre maman est coiffeuse,vous avez grandi dans un milieu modeste. Ça représente quoi, pour vous, de gagner 23 millions d'euros par an? C'est énorme...
– R. Gobert : C'est clair, ça s'est fait progressivement... J'ai joué à Cholet, après je suis arrivé en NBA et puis après, j'ai signé ce contrat. Ce sont des sommes incroyables mais quand tu es concentré sur ce que tu fais et que tu as des valeurs, au final, la vie reste la même.
– Alors, vous regardez ça de loin mais les finales de conférence ont Regardez les Bucks de Milwaukee qui ont remporté la première manche de la finale de la conférence Est face aux Raptors de Toronto. Victoire 108-100 avec 29 points de Brook Lopez. Rudy, qui est votre favori pour le titre NBA cette année?
– R. Gobert : Je n'ai pas de favori. C'était mon équipe! Mais je vois bien une équipe de l'Est gagner cette année, Milwaukee ou Toronto.
– Et à part la NBA, quoi d'autre sur la planète sport aujourd'hui?
– Mur extérieur, mur intérieur et encore le mur extérieur... A part ça, Fernando Alonso sort indemne d'un crash spectaculaire pendant les essais des 500 Miles d'Indianapolis. Le chien aurait pu gâcher la partie... A 20 km de l'arrivée, Fausto Masnada et Valerio Conti s'en sortent bien et filent vers une double victoire italienne: l'étape pour Masnada, le maillot rose pour Conti. A part ça, les Messines ont mis une claque à Nice en finale aller du Championnat de France, 33-21, le plus gros écart jamais vu en D1 féminine. Avant même le match retour à Metz, les Lorraines semblent assurées de conserver leur titre pour la 4e année d'affilée.
– On a été très sérieux dans l'analyse de notre adversaire, on ne les a jamais sous-estimées et on a travaillé comme on l'a toujours fait, en s'entraînant beaucoup et avec des séquences vidéo.
– A part ça, vous reprendrez bien un peu de BMX pour terminer?
– Avant de se quitter, Rudy, le prochain rendez-vous c'est la Coupe du monde en septembre avec l'équipe de France et l'objectif d'aller chercher un billet pour les Jeux olympiques à Tokyo.
capture