logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

19/20 : Journal national


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 19h30 sur France 3

capture
–  Dans un certain nombre de cas, il était en capacité de faire des permettait à ce stade de suspecter un surdosage en potassium ou aux anesthésiques locaux.
– Ce matin encore, selon ses avocats, Frédéric Péchier ne reconnaissait aucun des faits reprochés. Dans ce dossier où 24 patients ont été empoisonnés dont 9 mortellement, les cliniques nient quant à elles toute responsabilité.
capture
– On ne pouvait pas imaginer qu'un professionnel de santé, peut-être avec préméditation, commettrait de tels actes. C'est inimaginable, impensable.
– Placé en détention provisoire, le docteur Péchier est poursuivi pour empoisonnements sur personnes vulnérables. Des faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité.
– Les premières conclusions de l'enquête interne sur un événement qui avait beaucoup choqué en décembre dernier... Rappelez-vous de ces 151 jeunes interpellés par la police et forcés de s'agenouiller, mains sur la tête, pendant plusieurs heures. Sophie Neumayer, bonsoir, vous êtes place Beauvau. Ce soir, la police des polices met hors de cause les forces de l'ordre...
– S. Neumayer: En effet, l'enquête administrative conclut qu'aucune faute n'a été commise, elle ne relève aucun comportement déviant de la part de ces policiers, tout en rappelant le contexte très violent de ces événements.
A l'époque, les policiers avaient expliqué que cette position, agenouillé et les mains sur la tête, était conforme et qu'ils ne pouvaient faire autrement faute de menottes en nombre suffisant pour maîtriser ces 151 jeunes. Pour autant, l'affaire n'est pas terminée, l'enquête judiciaire se poursuit, plusieurs plaintes ont été déposées. Au-delà de cette position qui avait choqué, l'avocat de plusieurs de ces adolescents accuse les policiers d'avoir porté des coups de matraque et proféré des insultes.
capture