logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 : Journal national


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 12h25 sur France 3

capture
–  H. Kasmi : Oui, le principal est d'être un journaliste autonome à C'est la plus belle réussite. Cela passe par l'adaptation du logiciel de montage, que je puisse monter mes sujets tout seul comme mes collègues.
– Vous êtes très bien intégré à France Culture mais le taux de chômage chez les handicapés est deux fois supérieur à la moyenne. Toujours très compliqué quand on est en situation de handicap de trouver du travail?
– H. Kasmi : Oui, ily a beaucoup de préjugés. Beaucoup d'amis autour de moi ont fait de grandes études et très souvent, on ne les recrute pas car ils ont un handicap. Aujourd'hui, les temps changent mais les préjugés restent très durs car souvent les employeurs se mettent à notre place avant même de pouvoir savoir si on pourrait faire le métier.
capture
– 10.000 binômes participent à cette opération, qu'est-ce que vous en attendez?
– H. Kasmi : A ce que les gens n'aient plus peur du handicap. La meilleure pédagogie pour convaincre les gens est de se Il faut montrer que des gens comme moi, ou comme mes collègues, peuvent être journaliste ou autre... Bien sûr, il faut des adaptations.
– Il y a encore des progrès à faire sur le regard que notre société pose sur le handicap...
– H. Kasmi : Oui car encore aujourd'hui, les gens ont beaucoup de préjugés, il y a beaucoup de travail à faire. Aujourd'hui, les choses évoluent. Dans les écoles, avec l'inclusion qui devient obligatoire, il y a de plus en plus de classes avec des enfants handicapés et valides. Le but, par la suite, c'est de devenir amis, que ce soit au travail, en inclusion ou dans la vie.
– On évoquait la sécurité routière au début de ce journal. 11 morts sur les routes de l'Essonne depuis le début de l'année, chiffre en hausse, alors pour traquer les chauffards, les forces de l'ordre utilisent désormais des drones...
– Vous avez été contrôlé par le drone...
capture