logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 : Journal national


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 12h25 sur France 3

capture
–  Pour toute la famille commence la guerre des nerfs, 40 minutes de souffrance, d'angoisse. Dommage, ce n'est pas ce que j'espérais. J'en ai 14 en attente, je suis refusée nulle part, mais pour l'instantj'ai encore zéro proposition d'admission.
– Lisa a demandé en priorité la médecine à Paris VII, elle a 684 élèves avant elle sur la liste d'attente.
– Les résultats tombent et je suis un peu déçu parce que je pensais qu'elle aurait au moins une ou deux validations.
capture
– Ce matin, Lisa a déjà gagné trente places. Comme elle, 898.000 lycéens sont inscrits cette année sur Parcoursup, ils ont quelques jours pour accepter, refuser ou rester en liste d'attente. Les dernières propositions d'admission seront envoyées le 17 juillet.
– Cette année, de nombreuses améliorations ont été apportées à la plate-forme Parcoursup, en particulier le calendrier est resserré pour que les candidats puissent partir en vacances dès le 19 juillet en connaissant pour la majeure partie d'entre eux les propositions retenues pour eux.
– Les propositions refusées à certains lycéens seront attribuées à d'autres.
– C'est aujourd'hui la 4e édition de l'opération Duoday. Le principe: former un duo dans une entreprise ou une association entre une personne en situation de handicap et un professionnel valide. Objectif: dépasser les préjugés et améliorer l'intégration. J'accueille Hakim Kasmi. Bonjour, vous participez à cette opération, vous êtes journaliste à France Culture et vous êtes aveugle de naissance. Voici votre histoire, et on se retrouve juste après...
– Hakim Kasmi est grand reporter à France Culture, il est aussi globe-trotteur par passion et par profession. De la Chine à la Jordanie, de l'Argentine à l'Afrique du Sud, il a parcouru des dizaines de pays malgré sa particularité: il est aveugle depuis sa naissance.
– C'est une fierté aussi parce qu'il y a encore quelques années, je ne pensais pas faire tout ce que je fais aujourd'hui, car même si j'ai toujours été autonome, ça demande du courage et de la repères, et puis les rythmes de travail sont très durs, on travaille 12-13 heures parjour.
capture