logo Le moteur de recherche de la télé

Chroniques méditerranéennes


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 9h45 sur France 3

capture
– C'est génial, j'adore. Merci. Je suis sur la place Masséna, une place emblématique de Nice qui est très jolie. Je vais retrouver Serge qui initie une bande de collégiens à un drôle de jeu, le pitchak. Késako? Salut, Serge. C'est ça, le pitchak? C'est une balle fabriquée avec des vieilles chambres à air. On découpe ça en petites rondelles, un bout de ficelle et ça y est. Les enfants peuvent jouer à la main, au pied. C'est une balle de jonglage.
– Il y a un lien avec le pilou, un jeu niçois?
capture
– Le pilou est traditionnel niçois. Celui-là vient d'Afrique du Nord. Dans les années 50-60, les rapatriés d'Algérie sont venus avec ce jeu, un jeu traditionnel des enfants là-bas. Ils avaient ça dans leur poche. Nous, les jeunes Niçois, quand on a vu ce jeu, on s'est dit que ça allait nous parler et qu'on pourrait s'en servir comme d'un pilou mais un peu plus facile. On s'est approprié ce jeu. Maintenant, on dit qu'il est niçois mais il est aussi de l'Afrique du Nord.
– Explique-moi pourquoi inities-tu des collégiens au pitchak?
– L'idée, c'est que les collégiens sont un peu figés sur les portables. Ils ont l'habitude des consoles vidéo. Il y a ce phénomène de sédentarité, même chez les ados. Il y a parfois de la violence. On s'est dit qu'après tout, les jeux de l'enfance avaient pas mal de vertus. Je me suis dit que pour les faire bouger un peu plus, j'allais utiliser ce jeu que j'utilisais moi-même. L'idée, c'est de le proposer dans les collèges. Je me propose de rencontrer les équipes pédagogiques, d'amener des lots de pitchak et de mettre les gamins en mouvement
– Je trouve que c'est une super idée. Ecolo, et si ça peut faire bouger les gamins, je trouve ça génial. Mettez-vous derrière, qu'on fasse un selfie. Chacun avec son pitchak. Et on sourit, on dit pitchak!
capture