logo Le moteur de recherche de la télé

Pourquoi chercher plus loin ?


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 9h10 sur France 3

– Ça va. En termes de sensations, on est bien. C'est pas mal. Tu cherches le meilleur courant de vent?
– Non, je me mets simplement en position. Face au vent. J'essaie de ne pas aller trop loin. Ça va descendre, n'aie pas peur. Ne t'inquiète pas. On prend de la vitesse. Elle crie.
– Ca, j'aime bien.
– On y est. Elle est pas belle, la vie?
– C'est génial, cet amerrissage. C'est doux.
– On va attacher l'aile. Et on va faire demi-tour tranquillement.
– Retour à la casa. Et voilà. Merci. J'ai passé un moment unique. C'était top. Allez, vous allez reprendre de l'altitude. Direction le Bas-Rhin. C'est Simon, qui est passionné de highline. Je vous explique le principe: vous prenez une corde, vous la tendez entre 2 falaises, vous prenez une poignée de passionnés un peu dingues qui défient la gravité. J'espère que vous avez l'estomac bien accroché.
– Je fais de l'escalade depuis que j'ai 3 ans. Ça a commencé avec mon grand-père. J'en ai beaucoup fait avec lui. Je suis très attaché à cet endroit. Je trouve que c'est magnifique, tout simplement. J'ai "slacké" dans mon coin pendant 2 ans sans savoir qu'il y avait autant de monde qui en faisait. Depuis que j'ai vu des vidéos de mecs qui en faisaient dans les montagnes, j'ai toujours voulu en faire. Un jour, sur Strasbourg, avec des copains, on s'est motivés et on s'est dit qu'on y allait. On a trouvé des personnes compétentes qui ont pu nous expliquer comment installer une ligne et tout faire en sécurité. On a monté nos 1res lignes et on a continué. Quand on installe les lignes, on part du principe qu'on respecte le spot. La grande ligne que vous voyez, c'est un ancrage naturel. Ça n'a pas été percé. Il n'y a aucune trace de notre passage. C'est dans notre intérêt de respecter l'environnement, le site et la réglementation en vigueur. C'est minéral, il y a de la verdure, c'est presque rassurant de marcher ici.
– Quelles sont les qualités d'un highliner?
– Beaucoup de mental. Au début, c'est très fastidieux. On peut passer des après-midi entières sans arriver à mettre un pas dessus. La 1re fois que j'ai essayé de me lever, mon cerveau me disait "lève-toi" mais mes jambes ne répondaient plus.