logo Le moteur de recherche de la télé

C'est là !


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 8h40 sur France 3

– On va abattre celui-là, le débiter en morceaux. On va les mettre dans ce sens-là. On va les débiter en morceaux d'1m. Ça fera le tapis de sol.
– Un matelas bien moelleux.
– Donc un maximum de branches. On y va comme ça? Un abri, tu l'adaptes toujours par rapport au terrain. Ce n'est pas la peine de construire quelque chose d'énorme Un point d'appui naturel, ça peut être un tas de bois déjà empilé, un creux dans la falaise sur laquelle tu vas t'appuyer. Tu économises du temps, de l'énergie. Après, c'est comme une structure de maison. Tu as toujours des poteaux porteurs et une panne au-dessus sur laquelle vont s'appuyer des chevrons. Ensuite, la couverture étanche au sommet, tu la fais avec ce que tu trouves sur le terrain. De toute façon, c'est toujours très compliqué quand il pleut. C'est pour ça qu'il faut privilégier des endroits déjà naturellement abrités, de façon à ce que tu n'aies pas un énorme barnum à construire. C'est le point principal. Tu as trouvé des branches, Yannick? Supen
– Celui-là est beau.
– On couvre bien comme ça et on rentre dedans, pour ne pas que ça s'en aille avec le vent. Il faut bien faire pénétrer pour que ça ne s'envole pas. Il nous en faut encore 3 fois comme ça. Va à l'intérieur et regarde où il y a des gouttes d'eau. Tu vois mieux que là. Il faut combler tous les endroits Pour combler avec des branches, il faut les mailler à l'horizontale et à la verticale, en les tressant. Un peu comme les feuilles de palmier, de bambou. Comme une chaise tressée, en rotin. Il nous faudra encore des branches de sapin pour isoler le sol car le principe, c'est branches de sapin, rondins, matelas et branches de sapin. Mais il faut de la petite branche comme ça sinon, tu as les vertèbres qui dérouillent.
– D'accord.
– Plus d'une heure de travail allait être nécessaire à Eric et à son groupe pour construire un abri digne de ce nom. Etant donnée la météo, l'effort était mis sur l'isolation de la construction. Mais pour passer une nuit au sec et au chaud, il restait encore à faire du feu, un défi de taille à relever une fois la nuit tombée.