logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

Journal 20h00


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 20h00 sur France 2

– Les carnets de commandes sont pleins à craquer et la croissance s'envole: plus 20 % cette année. L'entreprise recrute massivement en CDI, à la grande surprise de ces nouveaux salariés.
– J'ai postulé à des dizaines d'annonces et je n'avais aucune réponse. J'étais en train d'espérer en me disant que je ne trouverais pas, et on m'a appelée. On m'a dit que c'était bon.
– J'ai eu de la chance de tomber sur un poste comme ça. On aurait pu me faire des CDD renouvelables.
– Des embauches que l'entreprise souhaite poursuivre.
– Rien que sur les 3 derniers mois, on a intégré 5 nouvelles personnes, et nous avons actuellement 6 recrutements.
– Cette année, 3 secteurs recrutent plus que les autres: les services à la personne, les services aux entreprises et le commerce. Plus d'embauches et donc moins de candidats qualifiés disponibles sur le marché. C'est la situation que rencontre ce fabricant de circuits électroniques. Il prévoit de recruter 8 personnes d'ici la fin de l'année pour faire face à la hausse de son activité avec la Chine. Problème: les candidats se font rares.
– On a une vraie difficulté à trouver des talents, des jeunes qui soient bien formés, qualifiés dans le domaine de l'électronique, aussi bien des opérateurs que des techniciens ou des ingénieurs.
– Ces recrutements devraient se poursuivre tout au long de l'année. Selon Pôle emploi, les entreprises françaises prévoient 2,7 millions d'embauches
– A.-S.Lapix: Bonsoir, J.-P.Chapel. A quoi doit-on la baisse du chômage?
– J.-P.Chapel: C'est une baisse qui ne date pas d'hier. Le taux de chômage diminue En 4 ans, il est passé à la croissance économique. Sur cette période, elle a été en moyenne de 1,5 % par an et le chômage baisse dès que la croissance Il y a eu aussi des soutiens publics à l'emploi. Il y a ceux de EHollande: les emplois aidés, le CICE, qui a fait baisser le coût du travail. Il y a aussi ceux d'E.Macron: une réforme du Code du travail qui a plutôt levé les réticences à embaucher.
– A.-S.Lapix: On est encore loin de l'objectif fixé par E.Macron pendant sa campagne, de 7 %, à la fin du mandat.