logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 17h15 sur France 2

– C'est un ordre de chevalerie. Il y en a un qui s'est vendu très cher il y a une dizaine d'années dans une salle d'enchères très connue. On va essayer de monter les enchères.
– Sophie Davant : Yves, bonjour. Vous venez d'où?
– Yves: De Belgique.
– Sophie Davant : Vous faites quoi?
– Yves: Je suis militaire de carrière. Ça fait déjà 30 ans d'armée.
– Sophie Davant : Quelles sont vos passions?
– Yves: Le volley-baIl et le vélo. J'entraîne au volley-baIl et c'est ma plus grande passion.
– Sophie Davant : Vous vous intéressez aux objets?
– Yves: J'ai beaucoup chiné ily a 20 ou 25 ans. J'ai eu la chance de tomber sur cet ouvrage, qui est resté dans mon meuble. Je constate qu'il s'abîme au fil des années. C'est pour ça que je viens ici pour le vendre et essayer d'en faire profiter quelqu'un.
– Sophie Davant : "Les noms, surnoms, qualités, armes et blasons des chevaliers et officiers créé par Louis..."
– Helen Hessel : C'est Louis XIII. C'est daté de...
– Helen Hessel : La cérémonie a eu lieu en 1633, mais le livre a été édité en 1634. Un très joli livre illustré que vous nous apportez. Un livre intéressant d'un point de vue historique, mais également esthétiquement. C'est un armorial. Ce livre est un ensemble de toutes les armoiries des chevaliers qui avaient été nommés en 1633 par le roi Louis XIII. C'est un ensemble de 59 vignettes.
– Yves: Il est complet?
– Helen Hessel : Oui. L'ordre du Saint-Esprit, c'est l'ordre de chevalerie le plus prestigieux de la monarchie française. Il a été instauré en 1578 par Henri III. C'est un ordre réservé à la très grande noblesse.
– Yves: Catholique.
– Helen Hessel : Pour être chevalier il fallait avoir 35 ans, avoir son arrière-grand-père noble, avec une descendance noble continue depuis l'arrière-grand-père et être catholique. D'Hozier, qui était généalogiste, est l'auteur de ce livre. C'est le premier qui a considéré la généalogie comme science et qui a centralisé toutes les preuves de noblesse des grandes familles françaises.
– Sophie Davant : C'est donc un document très intéressant.
– Helen Hessel : Oui. Il est très ancien. Ça a été édité à Paris en 1634. Il y a sa reliure de l'époque, une reliure intéressante. C'est en vélin, couleur ivoire. Ça fait partie des jolies reliures qu'on faisait à l'époque. On a plus l'habitude de voir des livres en cuir, mais il y avait de très jolies reliures en vélin. Nous en avons un bel exemple ici.
– Sophie Davant : Vous l'aviez payé combien?
– Yves: Ça a été chiné il y a plus de 20 ans, dans un ensemble de boîtes. J'avais acheté ça 50 ou 55 euros. Je pense avoir fait une excellente affaire.
– Sophie Davant : On va voir