logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 17h15 sur France 2

capture
– Retrouvons Bernard, dont le bouchon flambant neuf de radiateur d'une célèbre voiture de luxe anglaise a été estimé à 80 euros. Va-t-il réussir à faire chauffer les portefeuilles de nos acheteurs?
– F.Cases Bardina: Bonjour. Quel est votre prénom?
– Bernard: Bernard.
– F.Cases Bardina: D'où venez-vous?
– Bernard: De Gonesse, à côté du Bourget et de Roissy-en-France.
– F.Cases Bardina: Approchez-vous. On va prendre l'objet en main.
– C.Margeridon: Il apporte ça...
– D.Chatelet: Religieusement. On me l'avait piqué depuis des mois.
– C.Margeridon: C'est le B de Bentley?
– P.-J.Chalençon: Non, de Belmondo! C'est beau. Comment avez-vous eu ce bouchon?
– Bernard: On l'a depuis 1972. On l'a mis dans notre vitrine, à l'entrée de notre appartement. Ça nous avait été offert en cadeau suite à un service rendu.
– C.Margeridon: Quelqu'un l'avait piqué chez le voisin. Il n'a jamais été monté sur un réservoir de Bentley. Il est neuf.
capture
– P.-J.Chalençon: C'est magnifique.
– Juliette Cohen : Vous avez bossé en tant que chauffeur?
– Bernard: Non.
– P.-J.Chalençon: 30 euros.
– C.Margeridon: 35. Les enchères montent.
– P.-J.Chalençon: Je n'ai pas le permis, je précise.
– C.Margeridon: Tu es à 200.
– P.-J.Chalençon: Ça fait un beau presse-papier.
– C.Margeridon: Tu mets ça en presse-papier.
– P.-J.Chalençon: Tu me ramènes?
– Juliette Cohen : Je vais te laisser à pied.
– P.-J.Chalençon: 245.
– Juliette Cohen : J'en étais sûr! 250.
– P.-J.Chalençon: C'est pour toi.
– Juliette Cohen : 250 euros.
– Bernard: Affaire conclue.
– D.Chatelet: Merci.
– C.Margeridon: Vous avez passé une bonne journée?
– Bernard: C'était très sympathique. Au milieu du personnel qui est très sympathique.
– D.Chatelet: C'est gentil.
– Juliette Cohen : Merci beaucoup.
– P.-J.Chalençon: Comme ça, tu n'as plus qu'à acheter la voiture.
– Bernard: C'était au-delà de mes espérances. Je suis agréablement surpris. Je suis ravi de cette affaire conclue, qui s'est passée formidablement bien.
– Espérons qu'il en soit de même pour Yves, notre dernier vendeur, qui vient de Belgique avec un peu de lecture, mais pas n'importe laquelle.
capture