logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 16h25 sur France 2

capture
– Elle s'est surtout développée au XVIIe siècle en Angleterre. C'est là qu'ont été élaborés les codes qui régissent actuellement les différentes obédiences. La franc-maçonnerie est mondiale. Chaque pays, chaque ville, peut avoir des coutumes et des pratiques un peu différentes. Le seul élément qui lie tous les francs-maçons, c'est que c'est une association à but philanthropique, philosophique, dont l'objectif...
– Pierre: C'est la fraternité et l'humanisme.
– Helen Hessel : Le bien-être de l'humanité, une recherche du bien-être général de l'humanité.
– Sophie Davant : Combien en aimeriez-vous?
– Pierre: Je suis venu ici en touriste. Je pense que ça doit valoir, vu l'ancienneté et la rareté, entre 150 et 200 euros, mais je sais que ce n'est pas tout public.
– Sophie Davant : Qu'est-ce qu'on y mettait?
capture
– Helen Hessel : Elle est essentiellement décorative. On voit qu'elle n'a quasiment pas servi. L'écaille n'est pas du tout abîmée. C'est une boîte qui était posée...
– Sophie Davant : Cher Harold?
– Helen Hessel : Je propose 120 euros, entre 100 et 150 euros...
– Pierre: Je vais défendre mon bifteck.
– Helen Hessel : On en voit de temps en temps.
– Pierre: Merci beaucoup.
– Sophie Davant : Merci à vous. Bonne vente.
– Pierre: J'en ai appris sur cette technique. J'étais persuadé que le couvercle était sculpté. Apparemment, c'est avec un système de compression métallique sur le bois. Pour moi, c'est nouveau. Le coup de coeur sur cet objet, je l'ai. J'espère que, dans le futur, un autre l'aura aussi.
– Pierre saura-t-il mettre en boîte rapidement les enchères durant la vente? Un peu de patience pour le savoir. Le 1er à rencontrer nos 5 acheteurs, c'est Jean-Claude. Son tableau représentant un de ses ancêtres et qui date du XVIIIe siècle dépassera-t-il les 200 euros? Jean-Claude: J'espère que la toile va plaire en salle des ventes. Je suis prêt à faire une affaire conclue.
– C.Margeridon: Bonjour, monsieur.
– Jean-Claude: Bonjour, mesdames. Bonjour, messieurs. Très content de faire votre connaissance pour du vrai.
– C.Margeridon: Comme vous nous connaissez, vous vous appelez comment?
capture