logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 16h25 sur France 2

capture
– C.Margeridon: Il est mignon.
– S.Vanhandenhoven: Cet objet a une âme. J'en suis ravi.
– D.Chatelet: Merci.
– C.Margeridon: Tu es prêt? Meuglement.
– Sophie Davant : Il réfléchit toujours?
– J.Duvillard: Je pense que j'ai trouvé.
– Sophie Davant : Il a trouvé. "Encanolivretie"... La réponse est dans le mot.
– J.Duvillard: "Encan", ça doit être les enchères. "Livretie", ça peut être les gens qui ont la manie des choses en rapport avec les enchères, les résultats de vente.
capture
– Sophie Davant : "Livret", "livretie"?
– J.Duvillard: Des catalogues de vente?
– Sophie Davant : Exact. Ce sont des collections de catalogues de vente aux enchères. Bravo si vous avez trouvé. Excellente fin d'après-midi. Mon collègue Jérôme et moi-même VOUS embrassons. Au revoir.
– Dans le prochain numéro de "Affaire conclue", une experte qui prend des gants.
– Sophie Davant : Vous allez arriver à mettre votre gant?
– Une pointe d'érotisme.
– C'est sensuel. Le bois est beau.
– Et de drôles d'idées pour un objet rare.
– Juliette Cohen : Les découper, c'est pas mal. J'aurais vendu avec des crayons de couleur et chaque personne aurait pu éventuellement colorier à sa guise les blasons des uns et des autres.
– En fin d'émission, nous découvrirons un objet d'une grande rareté, témoin de l'histoire de France. Commençons avec la 1re vendeuse, Valérie, une Normande qui souhaite se séparer d'un objet de famille.
– Valérie: Je vends 4 petits salerons en argent qui appartenaient à l'arrière-grand-mère de mon mari. Ma belle-maman me les a donnés. J'aimerais en avoir au moins 150 euros. Je suis prête à faire une bonne affaire conclue. Je vais faire tout mon possible pour séduire les acheteurs.
– Sophie Davant : Je vais finir par croire, Patricia, que vous êtes une spécialiste du saleron. Bonjour.
– Valérie: Bonjour.
– Sophie Davant : D'où viennent ces salerons?
– Valérie: Ils appartenaient On regarde toutes les 2 l'émission assidûment. Ces salerons étaient dans une boîte. Je ne m'en servais pas. Elle m'a dit: "Si tu veux aller à l'émission, tu peux les vendre." C'est un petit clin d'oeil.
– Sophie Davant : C'est du vermeil à l'intérieur?
capture