logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 15h20 sur France 2

capture
– Je fais de la peinture, par ailleurs.
– Sophie Davant : Quel genre? Jean-Claude: Peinture intuitiste.
– Sophie Davant : C'est quoi? Jean-Claude: Une peinture abstraite. On retrouve son âme d'enfant. On se laisse aller. On oublie toutes les écoles de peinture qu'on nous enseignait. On les garde en mémoire. On fait une peinture nouvelle, mais intuitive, qui gère l'instant présent.
capture
– Sophie Davant : Il n'y a pas trop de réflexion. Jean-Claude: Tout à fait.
– Sophie Davant : Quelle est l'histoire de ce portrait? Jean-Claude: C'est un ancêtre du côté maternel, du XVIIIe siècle.
– Sophie Davant : Qui était-il? Jean-Claude: Un Irlandais, maître-poste. Il s'est marié en 2e noces avec Marie-Madeleine Mercier, nourrice de Louis XV.
– Sophie Davant : C'est étonnant. Jean-Claude: Elle était nourrice. Ensuite, il l'ont gardée à la cour car elle était très appréciée. Elle est devenue 1re femme de chambre de Marie Leczinska, la reine.
– Sophie Davant : C'est un portrait de votre ancêtre. Il s'est transmis de génération en génération. Il a dû être peint à cette époque?
– D.Galludec: Au XVIIIe siècle.
L'art du portrait à cette époque est habituel. Tout le monde cherche à se représenter, surtout les nobles et l'aristocratie, les rois, la royauté... On envoie le tableau de la future au prince ou roi, qui peut choisir sur portrait. C'est un moyen très important, sous la royauté, pour véhiculer son image. Ici, on a une représentation beaucoup plus souple et qui va chercher les caractères psychologiques, ce qui n'était pas le cas au XVIIe siècle, où on était vraiment dans un hiératisme et une
capture