logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– Félix Bollaert : Sur le bord de l'autoroute?
– Brigitte: Sur l'autoroute, carrément. J'étais près de la sortie. J'avais déjà diminué ma vitesse. Il était en panique, à mon avis. Il a fait mine d'aller à gauche et à droite. J'ai voulu tourner à gauche. Je l'ai vu passer devant la voiture. Il fait comme un retour en arrière. Je ne peux pas freiner. J'ai d'autres éléments. J'ai des voitures derrière moi, Je vais rentrer en collision avec un autre.
– Félix Bollaert : Tout se passe en une fraction de seconde. Vous avez percuté cet homme?
capture
– Brigitte: Et puis, le choc. C'était le plus prenant. C'est quelque chose qui reste... Je ne l'ai pas vu voler. Je me suis mise sur le côté de la route. Ça n'a pas traîné. Le temps de se remettre, de voir ce qui s'était passé...
– Félix Bollaert : Vous étiez
– Brigitte: On ne s'attend pas à ça, en tout cas pas dans une route sécurisée. Très vite, j'ai eu la police à ma portière.
Ils m'ont demandé si ça allait. Je n'avais même pas eu le temps de prendre mon GSM pour prévenir les secours. On m'a demandé si ça allait. Je me suis posé une question: "Qu'est-ce qui m'arrive?" Il m'a fait sortir de la voiture. Il y a eu des moments... J'ai encore des moments un peu blancs de ce moment-là. Je pense que je suis sortie de la voiture. J'ai appelé ma fille, qui habitait près de l'endroit où je devais sortir.
– Félix Bollaert : Les secours ont pu faire quelque chose pour l'homme?
– Brigitte: Oui. Ils sont arrivés 5 minutes après. Ce n'est pas moi qui les ai prévenus. J'ai parlé avec le policier qui m'a reçue. Ils avaient fait un contrôle de police. Il y avait une pompe à essence. C'est probablement un migrant qui sortait des bois. Pas loin, il y avait des bois. Il voulait se réfugier de l'autre côté de l'autoroute. Il y en avait un qui était passé.
– Félix Bollaert : Vous savez qui c'est, cet homme?
capture