logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 13h00 sur France 2

capture
– Ils ont du mal à désigner des assesseurs pour la tenue
– Avant, c'étaient eux qui les fournissaient?
– L'essentiel des assesseurs étaient désignés par les candidats.
– Le 26 mai, s'il manque un assesseur dans les bureaux de vote, son président peut réquisitionner un électeur. Impossible alors pour lui de refuser, devoir de citoyen oblige.
capture
– Vous pouvez voter, monsieur.
– M.-S.Lacarrau: A 10 jours du scrutin, nous recevons I.Brossat, tête de liste PC. J'aimerais entendre votre réaction à ce qu'a déploré B.Hamon: le nombre de listes à gauche.
– Benoît Hamon : Oui, c'est un regret. J'avais proposé une votation citoyenne pour faire une liste unique de la gauche. Les partis politiques qui sont, à bien des égards, dans des pratiques, très désuets, très obsolètes, ont tous refusé. Ce n'est pas grave. Je reprends l'étendard. Il est à terre. Je le relève. Au moment des élections européennes, dans le Parlement européen, je souhaite qu'on constitue le groupe le plus large de la gauche et des écologistes.
– M.-S.Lacarrau: Pas d'union de la gauche? Vous le regrettez, vous aussi?
– Ian Brossat : Je regrette ce contexte de division. J'avais tendu la main à B.Hamon Je me suis fixé une règle: ne pas dire du mal des autres à gauche. Nous sommes suffisamment divisés pour ne pas ajouter des bisbilles. Après le 26 mai, il faudra que nous retrouvions le chemin de l'unité et du rassemblement. En votant pour le PC, on vote pour des gens constants et cohérents.
– M.-S.Lacarrau: Pourquoi voter communiste?
– Ian Brossat : Dans ce contexte de grande division et de flou, avec les communistes, on a affaire à des gens constants et cohérents. Le PC est la seule force politique qui a toujours rejeté les traités européens libéraux, le traité de Maastricht... Nous n'avons jamais menti ni trahi. Nous avons toujours alerté sur le fait que ce traité était mauvais.
– M.-S.Lacarrau: Depuis le début de la campagne, vous vous faites remarquer. Vous êtes la révélation de cette campagne. Une interview, une phrase qui claque.
capture