logo Le moteur de recherche de la télé

Tout le monde veut prendre sa place


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 12h00 sur France 2

capture
– Oui, en fonction du cursus que l'on a suivi.
– Et après, on se dit: "Que fait-on ?" On sort de l'armée ?
– Je suis reconverti dans la finance.
– Rien à voir.
– Vous restez dans le vol.
– Ça va.
– Voilà, voilà. Ca, c'est fait. Vous faisiez quoi
– J'ai fait de la télécommunication pendant 15 ans, puis de la communication pendant 16 ans.
capture
– Pour la promotion de l'armée ? Pour faire des pubs, des campagnes d'affichage ?
– Oui et tout ce qui est voyages de presse, conseils en communication.
– Les émissions...
– Le voyage de presse avec des journalistes.
– La banque, ça vous a toujours travaillé ?
– Non, c'est un peu par défaut carje souhaitais me reconvertir dans la communication. Certaines boîtes étaient intéressées par moi, mais ne pouvaient pas et d'autres me trouvaient trop âgé.
– Trouver un nouveau boulot au milieu d'une vie...
– Puisque je n'étais pas ingénieur, je devais partir avant 50 ans, c'était l'âge charnière. Doncj'ai quitté à 48 ans, mais c'était déjà trop tard, doncje me suis retrouvé courtier indépendant etj'ai découvert un métier très intéressant sur le plan technique et sur le plan humain, à la rencontre des personnes car l'idée, c'était de faire ce que faisaient pas les banques traditionnelles avec des organismes bancaires.
– Et vous êtes content?
– Ça a bien fonctionné.
– L'affaire est même vendue carj'ai pris ma retraite.
– Encore ?
– Il va falloir s'arrêter. Ilya une crêperie à Marseille.
– En fait, je fais partie d'une association qui vole sur des vieux avions, le Groupement de préservation du patrimoine aéronautique.
– Ce n'est plus Fonzie, mais Pappy Boyington dans "Les Têtes brûlées."
– Et sur l'aéroport d'Angers Marcé avec un musée "Espace Air Passion", un musée d'aviation qui est un musée vivant, puisqu'on restaure des appareils pour les remettre en état de vol.
capture