logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 9h10 sur France 2

– Laurent Bignolas : Nous avons encore un bon petit quart d'heure à passer ensemble avec Isabelle et Laura.
– Laura Tenoudji : Un seul quart d'heure? Je pensais qu'on avait encore au moins une bonne heure ensemble!
– Laurent Bignolas : Isabelle va nous montrer l'exemple de 2 jeunes Normands qui réussissent à faire du jeune avec du vieux.
– Isabelle Martinet : C'est franco-français. On a tous un jean dans notre garde-robe. On a 55 millions de pièces importées chez nous. On est le 5e marché européen au niveau du jean. On en a tous chez nous. Là aussi, on peut développer l'écologie. C'est ce qu'ont fait 2 jeunes Normands avec un jean conçu et réalisé à partir de chutes de tissus. C'est le premierjean écologique. Deuxième angle, la teinture est purement naturelle.
– J'ai entre les mains le 1erjean fabriqué en France à partir de 100 % de matières recyclées. Il y a 0 g de coton brut. Il est travaillé à partir de 2 choses. C'est 50 % de chutes de coton recyclé. Notre tisseur a des chutes de production qu'il va déchiqueter, refibrer, retisser, travailler, pour en faire une toile de coton qui va être mixée avec 50 % de fibre REFIBRA, une technologie autrichienne qui mixe des chutes de copeaux de bois avec des chutes Tout ça va s'associer et donner le 1erjean à partir De là, on a choisi de faire une couleur bleue de la toile en passant par les fils jusqu'au patch, pour faire un rappel à la matière recyclée, qui n'a consommé que 22 litres d'eau contre 7000 en moyenne pour un jean classique.
– Isabelle Martinet : Voilà la toile recyclée et voilà le jean terminé. Entre les 2, c'est comme pour un jean traditionnel: la confection, c'est 50 étapes.
– Pour fabriquer un jean, on commence par la préparation. On prépare les morceaux à la fabrication en faisant du pliage et quelques coutures simples. Ensuite, on passe à la fabrication du dos et des poches. On met les poches sur le jean et on assemble les dos à l'aide d'une machine traditionnelle. Vous pouvez me valider le point sur la machine pourvoir si c'est bien ce qu'on s'était dit?
– Ça me semble parfait.
– Après, on assemble les côtés et les devants, tout en passant par la braguette et la ceinture, avant de finir en faisant les points d'arrêt et de poser les boutons.