logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 09h00


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 9h00 sur France 2

–  Les Républicains ont affiché leur unité et resserré les rangs,
– Sophie Le Saint : A.Quatennens était l'invité des 4 Vérités. Le député de La France insoumise s'est insurgé contre le duel entre le RN et LREM.
– Adrien Quatennens : Depuis quelque temps, on nous joue ce duel permanent entre Macron Macron et Le Pen, ce sont les 2 faces d'une même pièce. Partout dans le Vieux Continent, on voit comme les tenants de l'Europe libérale... Le système alimente son assurance-vie. Pour déjouer ce piège de rejouer le 2e tour de la présidentielle, qui "a prisonnié" beaucoup de Français... Le vote efficace pour déjouer ce piège, c'est le bulletin de vote de La France insoumise et de Manon Aubry.
– Sophie Le Saint : La colère gronde au Brésil. Des milliers de personnes sont dans les rues pour défendre l'éducation, notamment les universités menacées par des réductions de budget.
– A Rio de Janeiro, c'est une marée humaine. Ici, comme dans toutes les grandes villes du Brésil, des centaines de milliers d'enseignants et d'étudiants ont déferlé dans les rues. Ils protestent contre des coupes budgétaires dans l'éducation.
– Notre président a commencé à attaquer les cours de philosophie, de sociologie et de sciences sociales, parce qu'ils veulent des citoyens qui ne pensent pas. Ils veulent transformer la population en une masse manipulée.
– C'est le 1er mouvement d'envergure contre le président d'extrême droite J.Bolsonaro, au pouvoir depuis janvier.
– J.Bolsonaro n'est au pouvoir que depuis 5 mois. Certains disent que ce n'est pas suffisant pour gouverner, mais suffisant pour détruire les choses. Pour les retraités, les enseignants, les travailleurs, ce n'est pas juste.
– J.Bolsonaro, en déplacement aux Etats-Unis, a qualifié les manifestants "d'idiots utiles".
– Sophie Le Saint : En France, suite du procès du couple Balkany. Le maire de Levallois avait prévenu qu'il ne garderait pas le silence. Pendant 3 heures, il s'est défendu avec un style qui lui est propre.
– P.Balkany se définit comme généreux, travailleur, maniaque et à l'écoute des autres, mais quand on lui parle de son patrimoine, il adopte une attitude plus modeste. A la barre, il répète qu'avec son épouse, ils ne sont pas les propriétaires du riad de Marrakech, comme le soutient l'accusation. La villa Pamplemousse, à Saint-Martin, n'est qu'un grand bungalow. Dans le moulin de Giverny, il dément qu'il y ait 11 chambres et 9 salles de bains, comme avancé par les juges. Face à la presse, P.Balkany dénonce une instruction et un procès à charge.
– Patrick Balkany : On vous a fait prendre des vessies pour des lanternes parce qu'on ne vous a racont