logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 7h10 sur France 2

– Ils veulent transformer la population en une masse manipulée.
– C'est le 1er mouvement d'envergure contre le président d'extrême droite J.Bolsonaro, au pouvoir depuis janvier.
– J.Bolsonaro n'est au pouvoir que depuis 5 mois. Certains disent que ce n'est pas suffisant pour gouverner, mais suffisant pour détruire les choses. Pour les retraités, les enseignants, les travailleurs, ce n'est pas juste.
– J.Bolsonaro, en déplacement aux Etats-Unis, a qualifié les manifestants "d'idiots utiles".
– Sophie Le Saint : La tension monte entre les Etats-Unis et l'Iran. Washington rappelle son personnel diplomatique en Irak. L'armée américaine se tiendrait prête à déployer 120 000 hommes au Moyen-Orient. Cette crise entre les 2 pays a débuté il y a un an, lorsque D.Trump s'est retiré de l'accord nucléaire iranien. En France, suite du procès du couple Balkany. Le maire de Levallois avait prévenu qu'il ne garderait pas le silence. Pendant 3 heures, il s'est défendu avec un style qui lui est propre.
– P.Balkany se définit comme généreux, travailleur, maniaque et à l'écoute des autres, mais quand on lui parle de son patrimoine, il adopte une attitude plus modeste. A la barre, il répète qu'avec son épouse, ils ne sont pas les propriétaires du riad de Marrakech, comme le soutient l'accusation. La villa Pamplemousse, à Saint-Martin, n'est qu'un grand bungalow. Dans le moulin de Giverny, il dément qu'il y ait 11 chambres et 9 salles de bains, comme avancé par les juges. Face à la presse, P.Balkany dénonce une instruction et un procès à charge.
– Patrick Balkany : On vous a fait prendre des vessies pour des lanternes parce qu'on ne vous a raconté qu'une chose: les dépenses. On ne vous a pas dit les recettes. Je l'ai dit au président, qui le savait, mais qui les cache, comme le procureur, qui les cache.
– P.Balkany, qui rappelle qu'il a débuté par une carrière artistique, a visiblement la réplique facile. "Je n'ai pas un amour fou pour l'administration fiscale, mais elle m'adore. Je lui ai versé plus d'un million d'euros." Il précise: "Il n'y a pas plus de magot chez nous que de beurre en broche.