logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 7h10 sur France 2

– les marches ce soir. Va-t-il se mettre au piano et jouer quelques notes lors de son arrivée? Le mystère demeure.
– E.Colin: Regardez cette nacelle qui vacille du haut d'un gratte-ciel. C'est celle de 2 laveurs de carreaux qui ont eu la peur de leur vie. C'était hier, à Oklahoma City, aux Etats-Unis. Plus de peur que de mal. Les vents ont violemment chahuté cette cabine à 80 m du sol. Rassurez-vous, ils ont été secourus par les pompiers. Tout va bien! Ça fait peur, vraiment. Vous imaginez?
– Laurent Bignolas : Je n'ose pas. Ça donne le vertige. Merci et à tout à l'heure. On file à Moscou retrouver D.Derda, qui a choisi de nous parler des incendies qui font rage sur une partie de la Sibérie. Ce sont des incendies de forêt, C'est récurrent, chaque année, mais ça commence plus tôt que d'habitude, non?
– Dominique Derda : Absolument. Ça a commencé dès la fin du mois d'avril. Les défenseurs de l'environnement voient un signe très concret du réchauffement climatique. Les températures en Sibérie ont augmenté de façon significative. Les hivers sont moins longs, il y a moins de neige. Les sols sont plus secs et les feux démarrent et se propagent plus rapidement. C'est la région du lac Baïkal qui est principalement touchée. Il y a aussi le long de la frontière avec la Chine. ' U" Paysage d'apocalypse. Les incendies sont si nombreux, depuis plusieurs semaines, en Sibérie, que les pompiers ne savent plus où donner de la tête. Les hectares ravagés par les flammes se comptent déjà par dizaines de milliers et l'été n'a pas encore commencé. Au coeur de ces immenses forêts, les secours arrivent souvent trop tard dans les villages pour sauver des flammes les petites maisons de briques et de bois. Ici, tout est parti en fumée. Plus une seule habitation debout.
– Le feu a pris au sommet des arbres. En bordure de forêt, il n'y a que des pins. Quand ça s'est mis à brûler, on se serait cru en plein orage, tellement ça grondait.
– J'ai vraiment eu peur. C'était comme une avalanche de maison en maison. J'ai vu la vache de mon voisin qui a pris feu et qui s'enfuyait.