logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 7h10 sur France 2

– Après un concert gratuit, un spectacle son et lumière grandiose. Ce show a attiré beaucoup de monde. Séances de rattrapage ce soir et demain, à la nuit tombée. Si vous passez par là... A tout à l'heure.
– Laurent Bignolas : Oui. Dans une dizaine de minutes, nous parlerons du Festival de Cannes. Charlotte a rencontré A.Banderas, héros du dernier film d'Almodovar. Tout de suite, on retrouve C.Roux.
– César Roux : Nous recevons A.Quatennens. La campagne entre dans sa dernière ligne droite. Le président de la République s'expose, J.-L.Mélenchon aussi. Bonjour. Nous allons dire un mot de cette campagne des européennes. Le président se montre sur une affiche. D'abord, le mot "traître" a été utilisé parJ.-L.Mélenchon en parlant du ralliement d'un des vôtres au Rassemblement national, A.Kotarac. M.Le Pen dit qu'il y en aura d'autres. Vous le pensez?
– Adrien Quatennens : Je ne le crois pas. Mardi, le jour où ce monsieur a décidé de passer à l'action, dans ce coup monté, le groupe à l'Assemblée a déposé une proposition de résolution pour qu'on décrète l'état d'urgence climatique. Nous nous hissons au niveau des défis auxquels HOUS sommes confrontés. Ce transfuge nous trouvera face à lui. Il voulait passer à la télévision. C'est fait. Nous avons des combats politiques d'ampleur à mener.
– César Roux : Il explique que J.-L.Mélenchon est minoritaire dans son parti. M.Le Pen disait qu'il était parti parce qu'il y a un débat au sein de La France insoumise entre les mondialistes d'un côté et, de l'autre, les nationaux. Ça ne raconte rien de votre parti?
– Adrien Quatennens : Sa sortie médiatique était bien préparée. C'était du papier à musique. Il nous explique que pour faire barrage à Macron, il faudrait voter pour M.Le Pen. Il faudrait voter pour la liste où se trouve Mariani, l'un des principaux partisans de l'ISF. M.Le Pen propose qu'on travaille 39 heures payées 39. Le pays veut des hausses de salaire. M.Le Pen continue à dire qu'elle est contre la hausse du Smic. Ce personnage a perdu sa boussole politique. C'est dommageable pour lui. Peut-être qu'il a trop regardé la télévision.