logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 07h00


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 7h00 sur France 2

–  P.Balkany: On vous a fait prendre des vessies pour des lanternes parce qu'on ne vous a raconté qu'une chose: les dépenses. On ne vous a pas dit les recettes. Je l'ai dit au président, qui le savait, mais qui les cache, comme le procureur, qui les cache.
– P.Balkany, qui rappelle qu'il a débuté par une carrière artistique, a visiblement la réplique facile. "Je n'ai pas un amour fou pour l'administration fiscale, mais elle m'adore. Je lui ai versé plus d'un million d'euros." Il précise: "Il n'y a pas plus de magot chez nous que de beurre en broche." La salle a ri, pas le tribunal.
– E.Colin: La politique de J.Bolsonaro est massivement contestée au Brésil. Une marée humaine a déferlé dans les rues. En ligne de mire: les universités. Il s'agit du premier mouvement national de contestation contre le président d'extrême droite.
– A Rio de Janeiro, c'est une marée humaine. Ici, comme dans toutes les grandes villes du Brésil, des centaines de milliers d'enseignants et d'étudiants Ils protestent contre des coupes budgétaires dans l'éducation.
– Notre président a commencé à attaquer les cours de philosophie, de sociologie et de sciences sociales, parce qu'ils veulent des citoyens qui ne pensent pas. Ils veulent transformer la population en une masse manipulée.
– C'est le 1er mouvement d'envergure contre le président d'extrême droite J.Bolsonaro, au pouvoir depuis janvier.
– J.Bolsonaro n'est au pouvoir que depuis 5 mois. Certains disent que ce n'est pas suffisant pour gouverner, mais suffisant pour détruire les choses. Pour les retraités, les enseignants, les travailleurs, ce n'est pas juste.
– J.Bolsonaro, en déplacement aux Etats-Unis, a qualifié les manifestants "d'idiots utiles".
– E.Colin: Toujours à propos du Brésil, le légendaire chef Raoni sera reçu cet après-midi par E.Macron. Cette figure emblématique de la lutte pour la préservation de la forêt amazonienne, en tournée en Europe, se bat depuis plus de 40 ans pour défendre le poumon de la planète. Venons-en à cette escalade de tensions au Moyen-Orient, où le ton est encore monté d'un cran hier entre l'Iran et les Etats-Unis. Washington a rappelé une partie de ses diplomates en Irak après une série d'attaques que les Etats-Unis attribuent à l'Iran.
– Un porte-avions en route vers le Golfe, un bombardier B-52 sur une base du Qatar et des diplomates américains priés de quitter l'Irak voisin. Face à l'Iran, les Etats-Unis montrent les muscles. Selon le New York Times, l'armée américaine se tiendrait prête à déployer 120 000 hommes au Moyen-Orient. Sur Twitter, D.Trump dément mais reste menaçant.
– Depuis 10jours, la tension est maximale entre Washington L'Iran est soupçonné d'opérations de sabotage sur des navires pétroliers dans le Golfe persique.
– Nous ne serons pa