logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 6h30 sur France 2

–  I.Martinet: Voilà la toile recyclée et voilà le jean terminé. Entre les 2, c'est comme pour un jean traditionnel. La confection, c'est 50 étapes.
– Pour fabriquer un jean, on commence par la préparation. On prépare les morceaux à la fabrication en faisant du pliage et quelques coutures simples. Ensuite, on passe à la fabrication du dos et des poches. On met les poches sur le jean et on assemble les 2 à l'aide d'une machine traditionnelle. Vous pouvez me valider le point sur la machine pourvoir si c'est bien ce qu'on s'était dit?
– Ça me semble parfait.
– Après, on assemble les côtés et les devants, tout en passant par la braguette et la ceinture, avant de finir en faisant les points d'arrêt et de poser les boutons. Un jean recyclé se fabrique différemment d'un jean classique. Nous ne sommes pas sur les mêmes réglages de machines. Les filles doivent avoir un doigté derrière la machine un peu différent et un peu plus souple.
– Les finitions sont top. J'ai hâte qu'on puisse le faire découvrir à nos clients. Ce jean est disponible en une seule coupe pour le moment, une coupe droite ajustée pour homme, dans une couleur, bleu indigo.
– Isabelle Martinet : Il est un peu grand. C'est un modèle garçon mais, patience, pour les filles, ça va arriver.
– Il va falloir adapter la coupe, le patronage, toutes les étapes de confection qui font le jean. On aimerait le sortir à partir de l'an prochain. On a démarré ily a un peu moins d'un mois. On a déjà fabriqué 200 pièces ici, en Normandie. On attend une nouvelle livraison de la toile directement dans l'usine et les produits seront disponibles à partir du mois prochain, directement dans la boutique.
– Laurent Bignolas : C'est séduisant. C'est un bel argument de vente. C'est recyclé.
– Isabelle Martinet : Le jean est assez beau. Le modèle femmes va bientôt arriver.
– Laurent Bignolas : Pour l'instant, c'est unisexe! Merci. On se retrouve dans quelques minutes
– Vous avez le droit de manger les sushis de votre banquier. Car vous avez le droit d'être à l'aise avec lui quand vous parlez business. Car avec nous, vous avez le droit à un conseiller qui comprend votre activité.