logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 6h30 sur France 2

–  D.Le Sausse: Assieds-toi! Ça t'a plu quand même?
– C.Ballestrero: Mon ego en a pris un sacré coup. C'est incroyable de t'apercevoir qu'avec les membres inférieurs bloqués, dans l'eau, tu n'arrives pas à t'en sortir.
– D.Le Sausse: On pense toujours que le handisport est un peu plus simple et qu'on y arrive facilement, mais parfois, ça peut être plus difficile. Il faut s'adapter.
– C.Ballestrero: Tu pars pour un 14e titre, championnat du monde, bientôt. Tu vas nous le ramener?
– D.Le Sausse: Je vais tout faire pour.
– C.Ballestrero: On va te suivre de près.
– D.Le Sausse: Merci.
– C.Ballestrero: Bravo, championne!
– Laurent Bignolas : Bravo à toutes les 2. Ça a discuté pendant la diffusion des images. Grégoire a essayé pas mal de disciplines handisport. C'est pas simple. Il faut combien de temps pour arriver à une telle maîtrise? Il faut abandonner certains réflexes?
– D.Le Sausse: Oui. J'ai commencé par les figures. Ça a été plus simple. Ça se rapprochait de ce que j'avais fait avant. C'était plutôt simple, au début. Le slalom m'a demandé plus de travail. Ça fait 15 ans que j'ai eu mon accident et ça fait 14 ans que je fais du paraski nautique.
– Laurent Bignolas : Le changement a été assez rapide? Vous avez été 13 fois championne du monde et 14 ans de paraski.
– D.Le Sausse: Il y a plusieurs disciplines. Les championnats du monde sont tous les 2 ans. Je n'ai pas fait les championnats du monde de 2015 puisque j'étais enceinte. Ça explique les 13 titres.
– C.Ballestrero: Quand on n'a plus les membres inférieurs, on perd toute notion d'équilibre. C'est pour ça que je n'arrivais pas à sortir. Tu as l'impression que tes membres supérieurs ont pris le dessus? Ils travaillent différemment d'avant? Tu faisais déjà du ski nautique avant ton accident. Ton corps a changé? Tu as senti que c'était différent? l'équilibre change beaucoup. L'année après mon accident, j'ai repris la natation. Je nageais pas mal. La 1re fois que je me suis mise dans une piscine, j'ai cru que j'allais me noyer car l'équilibre change. Ça m'a peut-être aidée pour le ski nautique par la suite.