logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 6h00 sur France 2

– Cette liste doit permettre une actualisation quotidienne des inscriptions mais aussi des radiations dans les mairies. Les mairies ont du mal à prendre en main ce système et à le synchroniser avec les listes. Le premier adjoint à la Ville de Paris craint que les pannes ne se multiplient le jour du scrutin. Il donne quelques conseils dans les colonnes du Parisien. L'Obs nous propose une immersion au sein de cette Europe qui bascule. Des millions d'Européens sont gouvernés par des leaders nationaux populistes. Certains s'en accommodent et d'autres résistent à ce nouveau modèle autoritaire. Hongrie, Pologne, Autriche, Italie... L'Obs nous propose une plongée dans ces pays qui ont basculé. Dans Libération, les ambassades de France restent très majoritairement masculines, notamment les plus prestigieuses. Plus d'un tiers des ambassades auront changé de locataire E.Macron serait en bisbille avec A.Merkel. Le Figaro nous en parle. Elle aurait évoqué des confrontations avec le chef de l'Etat. Lui dit assumer une confrontation féconde et la volonté de Berlin de supprimer le siège du Parlement européen à Strasbourg pourrait aggraver les tensions. A la une de L'Equipe, le retour de Juninho. Ses coups francs ont fait sa légende. 10 ans après son départ, il revient à Lyon en tant que directeur sportif ou manager. Le reste de l'actualité, c'est avec D.Lefort. On va parler du chef Raoni qui va s'entretenir avec E.Macron.
– Denis Lefort : Il effectue une tournée de 3 semaines en Europe. C'est un chef brésilien qui défend les tribus amazoniennes, les autochtones. Il vient en Europe pour demander des fonds, notamment au président français. Ensuite, il ira en Allemagne, en Italie... Il souhaite construire un mur végétalisé autour d'une réserve d'Amazonie pour empêcher les intrusions des forestiers qui viennent exploiter illégalement le bois précieux.
– K.Baste-Régis: 800 salariés de Goodyear attendent une décision importante.
– Denis Lefort : Ce sera à 14h. L'entreprise est fermée. Le site est en partie démoli. Que peuvent attendre les 800 salariés d'Amiens-Nord?