logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 2h10 sur TF1

– C'est bien, Roxane. Ta courbe remonte lentement, mais sûrement. Ça te fait pas plaisir ?
– Si, si.
– Autre chose te préoccupe ?
– Non, mais... c'est juste que... je pensais qu'en remangeant, ça irait mieux. Enfin, que je me sentirais moins...
– Moins quoi ?
– Comment on fait pour se sentir belle ?
– Il y a peu de monde qui se lève le matin en se disant : "Qu'est-ce que je m'aime." La confiance en soi se gagne par plein de choses. Plein de petites victoires avec le quotidien. C'est ça, le principal. Prendre les devants, se lancer. Oser tenter quelque chose dont on se croit incapable. Réaliser qu'on y arrive, ça fait beaucoup de bien. Il faut que tu croies plus en toi.
– Qui t'a fait passer ton Scan,
– Si son fils bougeait plus, il se passait plus rien... vous lui auriez pas dit qu'il avait bougé ?
– C'est pas la question.
– Bah si, un peu. On me dit que j'ai appelé Nathalie trop tôt, mais j'aimerais savoir quand ça aurait été le bon moment.
– C'est aux médecins de décider.
– En attendant, ils ont rien vu. (-Clément, ça va, c'est pas grave.)
– Si, c'est grave. Nathalie est dégoûtée. Et c'est ma faute. Mais je l'ai vu bouger, moi, Côme. Attends, je dois essayer un truc.
– Hé, non, mais... Oh, où tu vas ?
– A la chambre de Côme !
– Nathalie ?
– Il a pas bougé, non.
– C'est pas ça. En fait... On pourrait lui faire réécouter la musique que j'écoutais avec Louise pour voir s'il bouge. C'est juste une idée. Je sais pas si ça va marcher. *"You Really Got Me" (The Kinks)
– Oh, c'est drôle. Je l'écoutais tout le temps quand il était petit.
– Je suis désolé. Il bouge. Ah ! Tu te réveilles, Musique émouvante Tu te réveilles... Oh, merci, Clément. Merci !
– La chanson passait. Il bougeait les lèvres comme s'il chantait.
– A cappella, comme ça ?
– Ouais.
– Faut lui refaire écouter.
– Attendez, les gars ! Ila bougé'?
– Bah oui!
– Venez, venez.
– A ce qui paraît, il chante. Il chantait une musique.
– Il est là, il est là.
– Excusez-moi. je peux vous voir ?
– Hé, Côme, on est là.
– On va pratiquer une IRM sur votre fils. Un examen bénin.
– La vie de ma mère, je le connais.