logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 2h10 sur TF1

–  La tour Eiffel, le soir du feu, n'est plus une zone touristique. C'est une zone de tir. On a le champ libre comme si on était sur un terrain vague au milieu de nulle part. Ca, c'est vraiment exceptionnel.
– Dans un feu d'artifice, il y a à peu près 60 manipulations, entre le début, la fabrication du feu, et le moment où il va être tiré. Il y a donc déjà 70 possibilités d'erreurs. Après, il y a tout un réseau de partage électronique sur une antenne. La moindre parcelle de métal est à la masse. Du courant circule dans tous les Le feu d'artifice, par essence, est quelque chose de fragile.
– 6 mois de travail pour 35mn de Le feu du 14 juillet, c'est un peu comme une montagne qu'il faut gravir pas à pas. Mais au sommet, il y a la plus belle récompense.
– Le petit gamin de 4 ans qui va être là-bas, dans son HLM, au bout, et qui va voir la lumière sortir de la tour Eiffel, il va se passer quelque chose dans sa tête. C'est pour ça que ce métier est génial. Peu importe la qualité de ce que je veux proposer, le simple fait de mettre un pétard sur cette tour, pour la population. C'est l'endroit où tu peux le plus partager ce feu d'artifice. Il est minuit. La tour a fermé ses portes au public. Les 22 artificiers partent à l'assaut du monument. Ils vont se déplacer pendant 5 heures pour installer 147 points de La plupart des feux d'artifice sera tirée de la tour avec des structures sur mesure, pour ne pas abîmer les fers.
– On a un peu l'impression de retourner à la maison. j'exagère un peu, mais ça fait 8 fois qu'on fait le feu sur la tour Eiffel. La 1re fois, c'était en l'an 2000. C'était un grand défi. Mais à l'époque, on avait mis un mois pour installer le feu. Maintenant, on le fait en 5 nuits, parce qu'on connaît la tour par COGUI’. On sait exactement ce qui se pose à quel endroit, les bonnes méthodes de levage et d'accès. On va très vite, maintenant.
– Pendant ce temps, Christophe vit les derniers moments de création. En contrebas, les 150 projecteurs orchestrent le ballet magique qu'il a imaginé. Moment ultime où il peut encore peaufiner le spectacle.