logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 2h10 sur TF1

– A 800m de distance, tu perçois encore qu'il y a bien quelqu'un avec 2 bras et 2 jambes qui circulent. Et donc, tu le replaces dans l'univers gigantesque des feux d'artifice. Et tu as ce qui marche toujours, le rapport d'échelle. Les gens se rendent compte d'un coup que ce qu'ils voient est gigantesque.
– Dans l'atelier costumes, Christophe assiste aux 1ers essais essayages pour son nouveau spectacle au pont du Gard sur le thème des Gaulois.
– Je ne sais pas si la capuche est tout à fait à sa taille.
– Regarde, avec l'éclairage, ça fait quelque chose avec le drapé. On va y arriver avec ces sur-costumes. Je suis très content parce que c'est la 1re fois que l'on voit ce fameux tissu gaulois, ce tissu celtique, en fait. On a évité le druide avec la barbe blanche. En fait, on ne sait pas à quoi ressemblaient les druides et comment ils étaient habillés. Il y a très peu de traces sur les tissus. Ces druides sont quand même des magiciens. Pour le commun des mortels, il commence à avoir de super pouvoirs.
– A chaque projet, un défi qui donne le vertige. Depuis 10 ans, Christophe imagine des spectacles au pont du Gard, un aqueduc romain classé au patrimoin de l'Unesco. Un décor majestueux qu'il va devoir mettre en lumière.
– C'est toujours émouvant d'être sur ce pont. C'est un point de vue rare. A chaque fois que tu marches ici, tu as un travelling. Il suffit de marcher tranquillement, et toute la nature se déplace. Tu as cette vision de l'eau qui dégouline vers le Rhône. Tu as les falaises de Cassis, cette espèce de maquette rêvée des grands PaYSages. Quelque part, quand on travaille sur un endroit comme ça, on accélère le temps. Il a vu 2 millénaires de lumières, ce pont. Il a vu des étoiles filantes, la comète de Halley, des millions de levers de soleil, des irruptions solaires, des Lunes dans tous leurs Nous, on accélère un peu le temps. Pendant un moment un peu concentré, il s'impacte de plein de lumières et de chaleur. On est presque un modèle réduit du temps qui passe. C'est Napoléon qui piétine l'Empire.
– Pas mal.
– Ça marche.