logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 2h10 sur TF1

– T'as besoin de lunettes.
– Mais non. Je voyais flou. Et après, d'un coup, c'est revenu.
– Tout ce qui te semble bizarre, parles-en au médecin.
– Nous avons administré à Louise du bêtalactamine et de la tobramycine.
– Mais vous avez reçu les résultats de l'antibiogramme ?
– Oui, en partie. Il y a des résistances, mais on a prélevé les souches bactériennes avant ta bithérapie. Maintenant, il faut attendre.
– D'accord. Mais le spectre sera assez large pour taper sur l'éco-infection ?
– Ca, c'est... une bonne question. On n'a pas de certitude. Mais il faut faire ça en 1re intention et ensuite, on ajustera ton traitement. Bah, en gros, mon antibio habituel suffit plus du tout. Donc ils foutent la maxi-dose. Et si elle faisait plus de kiné respiratoire ?
– En faire plus, c'est pas possible et ça changerait rien. Le bacille a touché les 2 poumons. On attend de voir si l'antibiotique peut le contenir.
– C'est la merde, quoi.
– On est passé à la dose maximale et on a ajouté un aérosol.
– C'est toujours le cas quand l'infection s'aggrave. C'est juste que d'habitude, ça marche. Là, un peu moins.
– Louise. C'est moi, le médecin.
– Attendez, vous êtes en train de me dire que... que là, c'est... c'est plus grave que d'habitude ?
– Je dis qu'il faut attendre de voir si les antibiotiques agissent.
– Vu comment je tousse...
– En fait, à la 1re écoute, il a pas bougé. Et à la 2e, ça a marché et ils ont vu ce qu'on a vu.
– Ah, il a bougé les lèvres ?
– Exactement.
– C'est trop bien.
– C'est lourd ! Rires
– Plus tard, j'ai RDV chez le neurochirurgien. Mais je suis contente, merci.
– C'est un bracelet rouge.
– Un putain de bracelet rouge !
– C'est pas cool, Raphaël. Je comprends pas. Tu disparais on sait pas où, tu laisses ta soeur. Elle passe ses journées seule. Elle attend de te voir. On te demande juste de passer 2 heures avec elle. T'es pas foutu de le faire.
– Non, mais tu rigoles ? La visite devait durer 1 heure. Pas la journée. J'avais des potes à voir.
– Tes potes vont bien. Tu peux les voir tout le temps.
– C'est toujours comme ça et je fais rien.
– T'as la vie pour faire ce que tu veux.