logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Michel Cymes : Vous êtes impulsif?
– Pierre Palmade : Oui. Je suis bélier. Je ne réfléchis pas avant d'agir. Qu'est-ce que je ne supporte pas? D'être célibataire. Ça m'énerve.
– Michel Cymes : Ça va changer.
– Pierre Palmade : Mettez un numéro en bas de l'écran.
– Michel Cymes : On va le faire. Question homosexualité, la cocaïne vous a aidé. Ce sont les soirées qui vous ont aidé. Qu'est-ce qui vous a aidé à l'accepter? Une rencontre, le fait que vous étiez dans un milieu homosexuel qui fait que c'était presque la normalité autour de vous?
– Pierre Palmade : Ajeun, je me jugeais à la bordelaise en 1980. C'est-à-dire que ce n'était pas bien, c'était honteux. L'homosexualité ne vous faisait pas aimer des gens, de la société. Et quand j'avais bu, quand j'étais drogué, je m'en foutais. J'étais homo et je vous emmerde.
– Michel Cymes : Plus de complexe, plus de tabou.
– Pierre Palmade : C'est ça. A cette époque-là, la drogue était presque un médicament. C'est devenu un poison. J'en parle librement le temps de la promotion du livre. Mais j'ai conscience que c'est une maladie illégale. Je ne me sens pas à l'aise d'en parler...
– Michel Cymes : Ce sont des témoignages comme le vôtre qui peuvent faire comprendre que c'est une drogue, que c'est une maladie et qu'il ne faut surtout pas y aller.
– Pierre Palmade : Elle est très sournoise. Elle a une ancienne image, la drogue de l'élite. Un champagne illégal, pas dangereux, et pour l'élite. Il y en a dans tous les milieux socioprofessionnels. Elle est très dangereuse.
– Michel Cymes : Et elle est de qualité parfois très dangereuse aussi. A quel âge avez-vous commencé à vous dire que les filles vous intéressaient moins que les garçons?
– Pierre Palmade : Tard. Vers 17/18 ans.
– Michel Cymes : Vous êtes sorti avec des filles avant?
– Pierre Palmade : Oui. Etj'ai continué jusqu'à 35/40 ans. Juste après mon divorce avec Véronique Sanson, j'avais envie d'être au moins bisexuel.
– Michel Cymes : Et elle acceptait? J'arrivais à me faire croire que j'avais une part d'hétérosexualité suffisante pour une femme.
– Michel Cymes : Et vous jouiez la comédie en permanence?
– Pierre Palmade : Je me la jouais.