logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Applaudissements.
– Michel Cymes : Chère Mehla, l'heure est venue de poser un diagnostic sur votre cas. Derrière cette vitalité et cet humour se cachent de la vitalité et de l'humour. 12 ans d'études pour ça, quand même. Vous êtes nature, cash, sans filtre. Vous placez la barre bien trop haut pour moi en termes de vannes. Il est évident que votre frère doit être fier de vous, là où il est. Il n'est pas mort... Mais c'est plus émouvant quand on dit ça comme ça. "Là où il est, il doit être fier de vous."
– Melha Bedia : Je crois qu'il est dans le 9e arrondissement.
– Michel Cymes : Vous êtes en train de trouver votre place etj'aime beaucoup que votre place soit là.
– Melha Bedia : Merci beaucoup.
– Michel Cymes : Je rappelle "Fat and Furious" jusqu'au 16juin au théâtre du Marais. On va libérer le patient Pierre Palmade. Vous avez des obligations. Merci, Pierre. Je vous propose de rejoindre Nicole. Encore merci de votre patience.
– Pierre Palmade : Au revoir. Acclamations.
– Michel Cymes : On va continuer.
– Melha Bedia : Je peux aller là?
– Michel Cymes : Vous allez où vous voulez. Mlle Nicole, venez nous rejoindre pour le Jeu du docteur. Je sais que vous aimez beaucoup. C'est important, là. On devient sérieux. Le vainqueur gagne une consultation gratuite.
– Melha Bedia : Ecoute-moi bien, tu vas perdre.
– Michel Cymes : Qu'est-ce que la diffusion du film "Un Poisson nommé Wanda" a provoqué dans une salle de cinéma au Danemark en 1989? Il lit les propositions.
– Bruno Salomone : Un homme est mort de rire, c'est arrivé, mais je ne pense pas que ce soit...
– Melha Bedia : Elle a accouché...
– Michel Cymes : Réponse A.
– Bruno Salomone : A, aussi.
– Nicole Ferroni : Je vais dire D.
– Michel Cymes : Mlle Nicole a raison.
– Melha Bedia : Mais non?
– Michel Cymes : Ole Bentzen, un médecin danois, est mort en 1989 devant le film "Un Poisson nommé Wanda" en plein cinéma. On estime que son coeur a battu entre 250 et 500 battements par minute. Ça a provoqué une fibrillation ventriculaire. C'est ce qui précède, en général, l'arrêt cardiaque. Malheureusement, le coeur n'est plus du tout efficace. Comment, en psychanalyse, appelle-t-on le refus de la féminité et de la sexualité?