logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– C'est dur, en 2019.
– Michel Cymes : Ça fait fuir les hommes?
– Melha Bedia : Il y en a que ça excite et d'autres que ça fait fuir. Pour l'instant, je ne suis tombée que sur ceux que ça fait fuir. D'où la virginité qui est encore là. C'est un cercle vicieux.
– Michel Cymes : Qu'est-ce qui est le plus compliqué, aujourd'hui? Vous parlez beaucoup des musulmans dans vos spectacles. C'est quoi, d'être musulmane, d'avoir des problèmes de poids, d'être une fille? Qu'est-ce qui est le plus compliqué?
– Melha Bedia : Tout. Etre musulman, ça n'est pas la bonne période. On aurait dû essayer avant. Ou se convertir après... On aurait dû trouver un délire. Etre une femme, c'est compliqué à plein d'égards. Etre grosse, c'est compliqué. Moi, je suis un enchaînement de quotas. Je suis un sommaire d"'Enquête exclusive".
– Pierre Palmade : Est-ce qu'être une femme drôle, ça continue à faire peur aux mecs?
– Melha Bedia : Un peu moins. Il y a eu une époque où les mecs n'aimaient pas ça. Ils voulaient avoir le monopole de l'humour. Les femmes sont plus battantes, ou en tout cas il y en a plus. Du coup, ils se détendent et ils ferment leur gueule. Applaudissements.
– Michel Cymes : Mehla, vous êtes la soeur de Ramzy. Est-ce une référence, un modèle, un sujet d'agacement, quand on vous parle systématiquement de lui?
– Melha Bedia : C'est une référence. Encore aujourd'hui, on parle de "H" de "La Tour Montparnasse". J'ai été aux 1res loges. Je vois les gens de ma génération, mes potes, c'est grâce à eux qu'on est là. En tant qu'humoristes, ils ont ouvert des portes. Je pense à Ramzy, Jamel, Omar, Fred, Bruno... Je peux dire tout le monde. C'est plus simple de faire de l'humour aujourd'hui grâce à eux.
– Michel Cymes : Ce n'est pas compliqué d'être la soeur de Ramzy pour faire sa place?
– Melha Bedia : Si. Personne ne me croyait, mais il m'a vraiment fait la misère. Il a arrêté de me parler pendant 2 ans quand je lui ai dit que je partais en tournée avec Diam's. On aurait dit que je lui annonçais que j'allais vendre mon corps à Acapulco.
– Michel Cymes : Il voulait que vous fassiez quoi?
– Melha Bedia : J'étais douée dans les études.