logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Parce que 30 ans de consommation, ça crée une dépendance. La maladie de la dépendance, on l'a à vie. Je serai dépendant à vie, mais il faut que je devienne abstinent. Il faut régulièrement consulter un addictologue, allez à des réunions, aux narcotiques anonymes.
– Michel Cymes : Vous en avez gardé quelques séquelles ou pas ?
– Pierre Palmade : Oui. Ça a augmenté une certaine paranoïa. Comme tous les comportements addictifs, la drogue vous donne une satisfaction immédiate. On veut être heureux tout de suite. Avec la drogue, on les a tout de suite. Il faut apprendre à être patient quand on a arrêté tous ces faux bonheurs artificiels.
– Michel Cymes : La plus grosse addiction, c'est celle à Michèle Laroque?
– Pierre Palmade : Ça aurait pu. Mais addiction affective, oui. Dépendant affectif, comme on dit. Si je sens que je ne suis pas le préféré, je ne suis pas à l'aise. J'aime bien être le préféré de ma boulangère, de mon médecin, de ma mère. J'aimerais être le préféré de vos invités ce soir.
– Michel Cymes : Je vous dirai ça tout à l'heure.
– Pierre Palmade : Mais même, mentez-moi. Ce n'est pas grave.
– Michel Cymes : C'est ça que je voulais vous dire.
– Pierre Palmade : Du moment qu'on me dit qu'on me préfère. La vérité n'est pas très importante.
– Michel Cymes : Vous faites du sport?
– Pierre Palmade : Un tout petit peu. Un peu de muscu pour rester baisable.
– Pierre Palmade : On peut s'amuser, non! mais mon assistante s'est trompée dans les infos, vous n'êtes pas ceinture noir de judo?
– Pierre Palmade : J'étais ceinture noir de judo de 14 à 18 ans. Mais je n'ai pas fait les compétitions qu'il fallait. J'étais très fort en technique, alors on m'a donné la ceinture noire technique. J'aimerais savoir pourquoi cela vous surprend autant?
– Michel Cymes : Et pourquoi n'avoir jamais fait de combats?
– Pierre Palmade : Le judo est très technique, chorégraphique, Dès qu'il y a une compétition, ça devient de la lutte et ça me fait peur.
– Michel Cymes : Vous avez plus peur qu'on ne rit pas de vos blagues ou qu'on ne vous aime pas?
– Pierre Palmade : J'ai plus peur Quelqu'un qui ne comprend pas mon humour, ça me fait flipper.
– Michel Cymes : On va conclure le dossier avec nos habituelles questions check-up.