logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Je ne peux que vous encourager à venir bientôt dans cette émission. Si je ne peux provisoirement rien faire pour vos yeux, je peux faire quelque chose pour vos lectures qui me semblent bien misérabilistes. Connaissez-vous "Oui-Oui à la plage" ou "Les vacances de l'âne Trotro"? Foncez, changez vos lectures. Vos yeux vont se bloquer sur: "Ma vie est trop géniale" ou "Il est trop beau, mon bateau". Votre fatigue ne changera pas, mais votre moral ira bien mieux. Applaudissements.
– Nicole Ferroni : Un habitué. Nous avons M. Alex Ramirès en ligne.
– J'ai une petite question d'ordre informatif. Je sais que les médecins écrivent mal, j'entends illisible. J'ai posé une ordonnance manuscrite à côté d'un dessin de ma filleule de 7 mois. Je ne savais plus qui avait fait quoi. Je voulais savoir si c'était un critère, voire une épreuve pour le concours d'entrée à la fac de médecine, si c'était un petit examen ophtalmologique caché, donc gratuit, ou si c'est juste pour nous faire chier.
– Michel Cymes : Cher Alex Ramirès, sachez qu'écrire mal est un vrai problème. Le risque étant que le pharmacien donne un mauvais médicament. L'article 34 du code de déontologie des médecins stipule qu'une prescription doit être écrite de façon lisible afin d'éviter toute méprise sur le nom du médicament, sur les doses, le mode d'administration ou la durée du traitement. Au Québec, un généraliste a été récemment condamné à une amende de 800E pour avoir rédigé de manière illisible une prescription ainsi que des notes manuscrites dans des dossiers médicaux. Pourquoi écrivons-nous si mal? C'est sans doute dû aux mauvaises habitudes prises pendant nos 10 ans d'études où on devait écrire vite et en abréviation. Sachez que nous ne faisons pas ça pour vous embêter, que cette mauvaise habitude se retourne parfois contre nous. Pour preuve, lors de notre dernière manifestation de médecins, on a formulé pas mal de revendications et personne n'a rien compris. Applaudissements. Mademoiselle Nicole?
– Nicole Ferroni : Oui?
– Michel Cymes : La patiente suivante est arrivée?
– Nicole Ferroni : Oui, je vous l'envoie.