logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Je ne reconnais pas les visages. Pour être honnête, il faut que j'aie vu les gens une trentaine de fois pour les reconnaître. Il y a des gens qui ne se reconnaissent pas On leur montre une photo d'eux-mêmes et ils ne se reconnaissent pas. Ma question est simple: Est-ce que cela se soigne? Il y a les petits moyens mnémotechniques. Mais à part ça, est-ce que je serai un jour guéri, comment et par qui? Ma question vaut également pour Brad Pitt qui souffre de la même maladie et qui vous écoute.
– Michel Cymes : Oui. Cher Philippe Vandel, un prosopagnosique est incapable d'identifier un visage. A la différence des gens peu physionomistes, il a l'impression d'être entouré en permanence d'inconnus, ne pouvant même pas reconnaître son conjoint ou ses propres enfants s'il les croisait au supermarché. C'est dans les cas les plus graves. Ça peut arriver aux personnes victimes de lésions cérébrales, après un AVC ou une opération au cerveau. Ça peut aussi être lié à un problème pendant l'accouchement, ou ça peut être même génétique. Le problème, c'est qu'il y a peu de rééducation aussi. Les prosopagnosiques apprennent souvent à se servir du son de la voix et vont se focaliser sur des détails, une cicatrice, une coiffure ou des accessoires. Finalement, le seul souci, c'est que je me demande pourquoi je m'évertue à vous dire tout ça, parce que vous vous demandez sans doute à cet instant qui est ce con qui répond à votre question.
– Nicole Ferroni : Dr Michel, M. Augustin Trapenard de Canal+ et France Inter est en ligne. Je vous le transfère.
– "Ma vie me parut tout à fait misérable." Bonjour, Dr Cymes. Je m'appelle Augustin Trapenard. Je suis journaliste littéraire. Quand je lis longtemps, ma vision se trouble un peu, je reste bloqué sur la même phrase. Là, en l'occurrence, "Ma vie me parut tout à fait misérable." C'est difficile pour avancer dans l'histoire. Qu'est-ce que je fais?
– Michel Cymes : Cher Augustin, sachez qu'il va m'être difficile de régler ce problème sans que vous ne veniez me voir en consultation. Un symptôme visuel ne doit jamais être pris à la légère.