logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Michel Cymes : Ça vous rend dingue?
– Bruno Salomone : J'ai un vrai blocage avec ça. Je focalise dessus. Après, le cerveau est pervers. Plus on focalise dessus et plus on y pense et à la limite, je les cherche. Au cinéma, je m'isole. Souvent, ce sont des bruits répétés.
– Pierre Palmade : Quelqu'un qui tape sur l'ordinateur.
– Bruno Salomone : Ou le stylo, comme vous faites.
– Michel Cymes : Vous avez l'ouïe fine. Ça peut vous rendre dingue?
– Bruno Salomone : Soit on s'en va, soit on le dit à la personne. Moi, c'est ma thérapie.
– Bruno Salomone : C'est une agression. Vous, Pierre, ça va?
– Pierre Palmade : J'ai eu ça pendant 1 an. Je lui en avais parlé. Et tu m'avais dit: "Je pense que tu es au bord de la misophonie."
– Bruno Salomone : On ne sait pas comment communiquer avec. Ça passe comme un caprice. C'est compliqué d'en parler. Le mieux, c'est de se barrer et d'éviter ça.
– Michel Cymes : Vous n'avez pas essayé de traiter ça?
– Bruno Salomone : J'ai essayé l'hypnose. J'ai adhéré à un groupe de misophones sur Facebook, sur Insta... Ils sont nombreux.
– Michel Cymes : Ça ne vous fait pas rentrer dans une sorte de corporation de misophones qui finissent par s'autoentretenir?
– Bruno Salomone : Peut-être. Mais en même temps, ça soulage. On se dit qu'on n'est pas seul. Au début, je me disais que j'avais un problème avec ça. Ça arrive entre 8 et 12 ans. Souvent, ça arrive avec les parents.
– Michel Cymes : Cest-à-dire?
– Bruno Salomone : Le bruit que font les parents en mangeant. Et ça peut être aussi les parents qui n'aiment pas le bruit que font leurs enfants. Il y en a ici? C'est étonnant. Plus j'en parle et plus je m'aperçois qu'il y a des gens qui...
– Michel Cymes : Ça a été décrit par le Dr Pawel Jastreboff.
– Bruno Salomone : Déjà, il a un nom...
– Michel Cymes : Même son nom vous énerve?
– Bruno Salomone : Par contre, aux Etats-Unis, ça s'appelle la SSSS. C'est un sifflement de cette lettre. Ça peut vous obséder. C'est comme une collection de Panini. On peut en trouver plein. Je peux vous le déclencher.
– Michel Cymes : Ça doit rendre la vie compliquée. Si vous avez un 1er rendez-vous avec une dame qui a tendance à faire trop de bruit, qui renifle...