logo Le moteur de recherche de la télé

Ça ne sortira pas d'ici


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 0h05 sur France 2

– Votre père, mon confrère, ne vous aurait probablement pas laissé faire non plus. Je rappelle la sortie de votre autobiographie aux éditions Harper Collins, "Dites à mon père que je suis célèbre", une très belle déclaration d'amour à votre père. Et puis le spectacle "La Troupe à Palmade" qui s'est reformée sur scène au théâtre de l'oeuvre à Paris.
– Pierre Palmade : C'est tous les derniers dimanches de chaque mois.
– Michel Cymes : Ne bougez pas. On va faire maintenant la consultation groupe. Mlle Nicole.
– Nicole Ferroni : Oui, Dr Michel.
– Michel Cymes : Le patient suivant est arrivé?
– Nicole Ferroni : Oui. Il est à 2m de moi. Il est juste là. C'est fou.
– Pierre Palmade : On a compris. Il est joli.
– Michel Cymes : Vous allez le faire entrer?
– Nicole Ferroni : De quoi?
– Nicole Ferroni : Oui, bien sûr. Pardon. Je vous l'amène. M. Salomone, non, ça c'est mon cactus.
– Bruno Salomone : Bonjour.
– Nicole Ferroni : Bonne consultation. Au revoir. Applaudissements.
– Michel Cymes : M. Salomone. Ça me fait très plaisir de vous recevoir. Vous sortez un 1er roman intitulé "Les Misophones". Ça parle d'une vraie maladie, la misophonie qui ne vous est pas étrangère. On va en parler ensemble. D'abord, faisons connaissance avec un petit dossier médical.
– Michel Cymes : C'est médical.
– Bruno Salomone : C'est bien d'être applaudi chez le médecin.
– Michel Cymes : Oui. Salomone, c'est votre vrai nom?
– Bruno Salomone : Oui, c'est d'origine sicilienne.
– Michel Cymes : J'ai "Chinois" comme surnom. J'ai grandi à Marseille. A 8 ans, je suis revenu à Paris. J'étais jauni parce que j'étais bronzé.
– Michel Cymes : Quand vous bronzez, vous jaunissez ?
– Bruno Salomone : Après avoir été bronzé, on passe par plusieurs phases. Et je passe par le jaune. Les gens m'appelaient "le Chinois", en se moquant de moi. J'adore les Chinois.
– Michel Cymes : Il paraît que vous vous appelez Bruno parce que votre père est passé devant un panneau indiquant la direction de la ville de Brunoy.
– Bruno Salomone : Heureusement qu'il n'est pas passé par la ville de Montcuq.
– Michel Cymes : Date de naissance.
– Bruno Salomone : 13juillet... J'ai un feu d'artifice à chaque fois pour commémorer mon anniversaire.