logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 20h00 sur TF1

– Sa famille, ses proches et ses voisins se sont recueillis en sa mémoire. L'appel de Christchurch a été lancé par la Première ministre néo-zélandaise après l'attentat de mars dernier. 51 personnes avaient été assassinées dans des mosquées, pratiquement en direct sur Facebook. Des chefs de gouvernement et des patrons de plateformes Internet étaient réunis ce soir à l'Elysée pour tenter d'interdire la diffusion de telles images.
– C'était il y a 2 mois. 51 personnes perdent la vie dans l'attentat de Christchurch. Le terroriste a pu diffuser son massacre en direct, sur Facebook, pendant La vidéo originale a été vue par 4 O00 personnes avant d'être supprimée. Mais elle a continué de circuler sur Internet. Dans les 24 heures qui ont suivi l'attaque, 1,5 million de copies ont été supprimées par Facebook. Pour limiter ces diffusions, le réseau social annonce investir massivement dans l'intelligence artificielle.
– On peut détecter une arme à feu, du son, certains types de propos, certains symboles, un drapeau de Daesh, un drapeau nazi, etc. Il faut apprendre aux machines à mieux détecter pour faire face aux situations comme on l'a connu récemment avec Christchurch.
– En France, la traque s'organise depuis ces bureaux de la police judiciaire. Des enquêteurs sont chargés de retrouver les auteurs de contenus haineux sur Internet.
– Ce qui est parfois une source de difficulté, c'est l'utilisation de moyens d'anonymisation par les auteurs de ces contenus.
– Pour mieux lutter contre la haine en ligne, une députée LREM a déposé une proposition de loi. Les réseaux sociaux auraient 24 heures pour retirer un contenu signalé violent, sous peine d'amende.
– C'est l'ensemble de la communauté mondiale qui doit se retrouver, s'unir et travailler avec les plateformes pour demander à celles-ci de retirer le plus rapidement possible les contenus terroristes et les contenus
– Ce texte ressemble presque à une nouvelle loi allemande jugée peu efficace. En 6 mois, les 3 géants du Web ont ainsi fait disparaître 34 O00 contenus haineux. Une goutte d'eau par rapport aux centaines de milliers d'images censurées automatiquement par ces plateformes grâce à l'intelligence
– Gilles Bouleau : On a appris ce soir que les Etats-Unis ne signeraient pas cet appel de Christchurch contre la violence sur Internet.