logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 13h00 sur TF1

capture
–  Bernaville, c'est plus qu'un marché. C'est avant tout un lieu de rencontres. Ici, on vient finir sa semaine en musique, autour d'un verre, et certains s'accordent même une danse.
– On fréquente les thés dansants dans le secteur. Même s'il y a du gravier et pas de plancher, on danse. C'est dommage qu'il n'y ait pas cette ambiance dans tous les marchés. S'il y avait ça, ça attirerait les gens.
– Un rendez-vous hebdomadaire en plein coeur du village. Autour de l'abreuvoir, près de 15 commerçants sont installés dans ce lieu bâti comme un cloître.
– Ça fait une vie dans le village. C'est beau. Tout le monde se connaît. C'est le rendez-vous de tous les Bernavillois le vendredi.
– Fruits et légumes, miel, moules, produits fermiers... A Bernaville, on privilégie le circuit court et les produits locaux.
– On est de Bernaville. Il n'y a pas plus local. Les gens sont contents de retrouver du bon miel.
– Je vends pour tous les jeunes agriculteurs qui s'installent dans le bio, des oeufs. Je rencontre des gens.
– Ils croient en leurs chances. Le plus beau marché, c'est chez eux. Ils décident donc de distribuer des tracts.
capture
– Le cadre est magnifique. Il faut y croire.
– C'est atypique. On est le Petit Poucet. Il n'y en a pas beaucoup, donc on va gagner.
– Chez le Petit Poucet, quelques artisans côtoient les commerçants. Bernard travaille le bois pour en faire des objets d'art. Sur ce marché, il se sent comme chez lui et il installe, chaque semaine, un petit atelier.
– J'adore travailler le bois, créer des objets et partager. Quand on fait un champignon, les enfants sont émerveillés. C'est l'intérêt aussi de ce marché.
– Le marché apporte un second souffle à Bernaville. Pour l'occasion, les anciens du village arrivent en calèche. A 100 ans, la doyenne retrouve ici le caractère des marchés d'autrefois.
– C'est l'ambiance des marchés quand j'y allais avant. J'aime
– Une atmosphère incomparable sur ce marché récent. Chacun, ici, espère continuer à écrire son histoire.
– VOTEZ BERNAVILLE!
– J.-P.Pernaut: Continuez à voter pour Bernaville et pour les autres. Vendredi, on découvrira le marché d'Ajaccio. Le vote a lieu sur notre site Internet. On va aller à Ajaccio. Demain, ce sera la Saint-Honoré, le patron des boulangers. On leur rend hommage toute la semaine car c'est aussi la semaine du pain. Aujourd'hui, un boulanger corse fier de ses racines.
– Un pain qui naît 250 ans après l'empereur, à quelques mètres de sa maison natale. Ce pain, frappé avec le N de "Napoléon", ne peut être qu'extraordinaire dans les coeurs et sous le palais des Ajacciens.
– Le il
– Le "N", il faut tout prendre.
– Vous pensez que l'empereur aurait été content?
– Tiens.
– Il fait envie. Il est encore chaud. C'est un vrai plaisir.
– C'est un clin d'oeil à Napoléon. Notre ami Sébastien a tenu à le faire par rapport à la proximité de la maison Bonaparte. Il faut lui rendre hommage.
capture