logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 3h00 sur TF1

– Fais ce que tu veux.
– Oui. Je fais ce que je veux.
– Salut. Je suis chaud patate ! On commence par quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? Un problème ? Vous me trouvez nul?
– Ça va, t'inquiète pas.
– On est une grande famille. On s'adore. Bah, c'est super.
– Bonjou r.
– C'est pour casser la gueule d'un connard.
– Je n'enseigne pas pour faire du mal.
– Ça sert à quoi ?
– Développer son physique, devenir maître de soi... Ce sport de combat apporte de l'apaisement.
– Tu me prends pour un con.
– Je vous connais ?
– Je suis le mec de Leila.
– T'en as pensé quoi ?
– J'arrive pas à y croire.
– Je suis d'accord. Il faut du cynisme. C'est pas son profil.
– Anna est entière et impulsive. Je la vois pas mentir trois semaines.
– Reste à savoir ce que faisait cette corde chez elle.
– T'as eu l'expertise ?
– Pas encore.
– C'est le seul élément. Sans empreintes, on n'a rien.
– On a l'analyse graphologique. Elle a comparé la lettre avec l'écriture d'Anna Delcourt. Ça peut être elle. Elle ne peut pas le garantir.
– On n'a toujours rien.
– On fait quoi ? On la relâche ?
– On va au bout.
– On n'a rien.
– Il faut des aveux. Il nous reste 7 heures. Elle finira par craquer.
– Si c'est pas elle ?
– Elle m'en voudra. Pour le restant de ses jours.
– Avec tous les coups que tu prends, tu as moins de neurones. Leila est à moi.
– Elle est libre.
– Laisse tomber. Tout ça, ça te dépasse.
– Ce petit jeu m'intéresse pas.
– Si tu traînes autour d'elle, je te défonce, compris ?
– Partez, maintenant.
– Sinon quoi ?
– Sortez. Avant que ça dégénère.
– J'ai pas envie de partir.
– Allez.
– Lâche-moi.
– Partez, je vais vous faire mal.
– Je dois voir Anna.
– A la fin de sa garde à vue.
– Je crois pas. Maintenant.
– Im possible.
– C'est ma femme.
– Je sais. Tu vas tout foutre en l'air. Fais-moi confiance.
– Je me passe de ton autorisation. Mets-moi un blâme.
– Si on veut qu'Anna parle, il faut qu'elle soit seule.
– C'est à cause de moi. Elle me prend pour un salaud.
– C'est compliqué pour moi. J'ai des liens, aussi, avec Anna.
– Mets-toi à ma place. Je vais pas te supplier.
– Dix minutes.
– Merci. C'est moi qui devais t'appeler.