logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 3h00 sur TF1

– dans la misère. Une dame a voulu se suicider car elle était criblée de dettes. Des dossiers ont été faits chez elle avec des fausses fiches de paie, des faux avis d'imposition. Les vendeurs savent monter un dossier à l'aide d'un logiciel, et se retranchent ensuite en disant que les documents ont été fournis par les clients. Ce qui est faux, car tout a été monté.
– Ces pratiques seraient courantes. Il est toujours difficile pour les clients d'obtenir réparation. Dans les locaux d'UFC Que Choisir, les plaintes s'accumulent. Pour le président de la fédération Nord, ces sociétés risquent peu.
– Même s'il y a des évidences, on est en face de professionnels sans conscience professionnelle, qui tenteront de s'en sortir par tous les moyens. L'article de loi est dans le Code pénal. 375 O00 euros, et trois ans d'emprisonnement. On a peu... Peu de décisions vont dans ce sens. Si le système judiciaire ne va pas avec des pénalités assez fortes, les professionnels se disent que quitte à être condamné, une fois sur dix, les neuf autres, j'aurai gagné largement de quoi payer cette 10e fois où je serai condamné.
– Souvent, pour étouffer l'affaire, la société incriminée préfère négocier à l'amiable avec la victime. Pour chaque plainte déposée, le scénario est le même.
– L'abus de faiblesse, à 90%, se passe lors d'une visite à domicile. On a déjà remarqué que la personne est en état de faiblesse car elle est chez elle. Chez elle, la personne par rapport à la personne qui s'est imposée. Et elle a du mal, vis-à-vis de cette personne qu'elle a laissée entrer, sous un subterfuge ou un autre. Et pour s'en débarrasser, certaines personnes vont signer n'importe quoi.
– Pour rentrer chez les personnes âgées, certains individus Retour près de Paris avec la brigade de sûreté 92. Depuis trois ans, une bande de voyous sévit dans le département.
– C'est M. Hernandez, de la police.
– Le point commun de tous ces larcins, l'utilisation d'une fausse identité. Ils se font passer pour des employés de mairie, ou pour des ouvriers envoyés pour effectuer des travaux.