logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 3h00 sur TF1

– C'est une difficulté en plus à laquelle il faut ajouter un sentiment de honte pour les victimes.
– Ça ressort dans toutes les enquêtes, la culpabilité. Ils en parlent pas à leur famille par peur de se faire engueuler. Ils ont peur que les enfants disent : "T'as encore ouvert, je t'avais prévenu." Etc. Ils culpabilisent. Ils ne se le pardonnent pas. Ils se disent : "J'ai été bête." Il faut pallier à cela. On tente de les déculpabiliser. On leur dit qu'à tout âge, on peut se faire avoir. On côtoie toute la misère de la société, tout ce qui est triste, mais malheureusement, on s'y fait. C'est le boulot, on a signé pour ça.
– Le lendemain matin, le suspect présumé est transféré à la cellule des vols à la fausse qualité. Le capitaine Rouche va l'auditionner, et organiser une séance d'identification.
– Tu peux m'enlever les menottes ? Ça fera du bien.
– On va te fouiller.
– Mme Marion et une autre victime ont été convoquées.
– Bonjour, ça va ?
– Oui. Vous venez avec moi ? On va monter.
– Ah, oui, je vous suis.
– Il y a 2 étages à monter. On n'a pas d'ascenseur.
– Sur mes épaules ?
– Et il faudra redescendre ?
– Ben,ouL
– Tu fais une photo. place quatre jeunes dont l'homme interpellé derrière une vitre sans tain. 'VOUS POUVEZ VOUS asseoir.
– Merci.
– Non, j'ai pas peur du tout. C'est pas moral. C'est physique, que je souffre. Parce que, avec la dérouillée qu'il ma donnée, vous savez, à 98 ans, on se remet pas comme ça.
– Vous avez quelque chose à lui dire ?
– Comme quoi ? Que c'est un salaud ? Que c'est un salaud. Que des gens comme lui, ça devrait pas exister.
– Madame Marion va maintenant essayer de reconnaître l'homme qui l'aurait attaquée.
– On va faire au mieux, d'accord ? Venez. (Allez-y, passez.) Les numéros de gauche à droite. Un, quatre, trois, deux. D'accord ? Deux, mais à doute, seulement. J'ai un doute.
– C'est pas grave. Rentrez, rentrez.
– Après une difficile séance d'identification, il faut rédiger le procès-verbal. 'AVEZ-VOUS FGCOÏI nu l'auteur du vol dont vous avez été victime ? A-t-il volé votre argent ? Je ne l'ai pas reconnu, j'ai un doute
– Sur le numéro deux.