logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 3h00 sur TF1

– *-Je sais pas, j'ai trouvé cette femme chez une autre voisine, où elle fait le ménage. Elle a une tête comme une montgolfière. *-Je communique les renseignements à mes collègues, on envoie une patrouille.
– Une heure plus tard, le mari est placé en garde à vue.
– Tac, voilà.
– Dès le début de son audition, l'homme évoque une banale histoire de jalousie. Des appels et des messages d'ex, que chacun aurait trouvé dans le téléphone de l'autre.
– Allez-y.
– Bref, des torts partagés, et aucune intention de faire mal.
– Vous savez pourquoi vous êtes là, monsieur ?
– Ben oui.
– Vous avez fait quoi ?
– Vous l'avez tapée, car il faisait
– Vous l'avez pas fait exprès ? Vous l'avez vue ce matin, Jeanne, au réveil ? Vous l'avez vue ? Ca, c'est votre femme. D'accord ? Elle était dans cet état. Elle a un oeuf sur le front, un cocard... Le visage tuméfié, Elle est gonflée sur le côté, elle a les lèvres éclatées... Regardez de plus près. Ca, si vous me dites que vous l'avez pas fait exprès, J'Y Crois pas.
– Le rapport médical ne fait mention d'aucune trace de coups sur le corps. Toutes sont concentrées sur le visage. Jeanne affirme que son mari a ensuite tenté de l'étouffer sous un plaid, puis l'a séquestrée toute la nuit.
– Pourquoi avoir fermé la porte de la chambre à clé ?
– L'homme reste évasif. Les gendarmes vont l'interroger toute la journée. Vous lui avez dit : "Je vais te tuer" ?
– Vous n'avez jamais dit ça ?
– Obtenir des aveux clairs est important pour les enquêteurs.
– Venez.
– Mais aussi et surtout, pour les victimes.
– On travaille surtout C'est mieux quand l'auteur reconnaît les faits, ça l'aide à avancer. S'il part sur le principe qu'il a pas fait exprès, la victime, ça l'aidera pas. Ça nous enquiquine et le magistrat, ça peut l'agacer, quand les faits sont concrets, qu'on a des constatations qui prouvent que les faits sont là, que c'est pas quelqu'un d'autre. Ça peut l'agacer que lui essaie de minimiser ça... en plaidant sa cause.
– Jeanne a porté plainte. Elle est prête à aller jusqu'à la barre. Le lendemain des faits...
– Allez.
– Le mari est présenté au procureur de permanence.