logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 3h00 sur TF1

– Asseyez-vous. Le tribunal, après en avoir délibéré, vous déclare coupables des faits qui vous sont reprochés. Le tribunal, en conséquence, vous condamne à une peine de cinq ans d'emprisonnement. En ordonnant votre maintien en détention. Un an en sursis mise à l'épreuve, donc quatre ans ferme, et un an sursis mise à l'épreuve. Vous écoutez ? Avec obligation de soins pour tous les deux. De surcroit, pour vous M. (bip), le tribunal vous interdit d'exercer une activité impliquant un contact habituel avec les mineurs, de deux ans. Vous pouvez faire appel dans un délai de 10 jours contre la décision.
– La rapidité du jugement devrait aider les victimes à tourner la page. Oublier ces inconnus qui sont violemment entrés dans leur vie. Une reconstruction également difficile quand les victimes connaissent bien, voire très bien, leur agresseur. 225 O00 femmes subiraient chaque année des violences conjugales. Rares sont celles qui brisent le silence. Seule une sur cinq a le courage de déposer plainte. Jeanne, 43 ans, est l'une d'elle. Ce soir de décembre, où son mari jaloux est devenu fou, elle ne l'oubliera jamais. Jacques non plus.
– Ah, Jeanne !
– Bonjou r.
– Rentre vite.
– Ça va ?
– Je referme. Comment tu vas, toi ? Tu commences à quelle heure
– Oui.
– Avant le drame, le retraité était juste son gentil voisin. Désormais, il est l'homme qui lui a presque sauvé la vie. Ce jour-là, il est 8h du matin, quand il reçoit l'appel effrayé d'une amie chez qui Jeanne vient de se réfugier.
– C'était un dimanche matin. J'étais encore couché, et une voisine voulait absolument que j'aille chez elle. Mais je ne savais pas la raison. J'y suis allé, et là, j'ai découvert... j'ai vu Jeanne... Et pendant 30 secondes... je pouvais pas réagir. J'étais inconscient. Vu son état. Parce qu'il fallait voir, Pour dire, c'était atroce.
– Il découvre Jeanne complètement défigurée. Il la confie aux pompiers. Puis appelle les gendarmes. C'était il y a deux mois. *-Gendarmerie, j'écoute. J'ai ma petite voisine qui s'est fait tabasser par son mari. *-Ça s'est passé quand ?