logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 3h00 sur TF1

– Voilà pour qui je plaide.
– La procureur va demander une peine précise au tribunal. Dans ce type de dossier, le Code pénal prévoit 3 ans de prison maximum. Dix en cas d'infirmité permanente de la victime. mesdames du tribunal, une émotion palpable, oui, je rejoins la partie civile. Ce sont des faits qui pourraient arriver à n'importe lequel d'entre nous dans cette salle. Puisque notre société fonctionne dans un principe inversé. Les honnêtes gens doivent faire profil bas, s'écraser face à une situation, pour éviter d'être exposés à un risque pour un prétexte tout à fait futile. La sanction qui s'impose, c'est une réponse ferme. Un quantum de 5 ans d'emprisonnement avec un maintien en détention. La prise de conscience par l'enfermement avec le dispositif de soins existant dans les prisons.
– Le tribunal vous remercie, Mme le procureur.
– L'avocat des prévenus, commis d'office, a peu de marge de manoeuvre.
– Mme la présidente, vous avez à juger aujourd'hui l'action de ces deux garçons, jeunes garçons, qui ont commis l'innommable. Mais je suis là pour assurer leur défense. Ce n'est pas la cour d'assises, je tiens à le rappeler. Y a pas mort d'homme. J'ai cru entendre des réquisitions équivalentes à celles qu'on entend parfois devant des juridictions d'autre nature, pour certaines, criminelles. Ce dossier est un drame pour les victimes, mais se dire que parce que c'est de la violence gratuite, il faut cet exemple, il faut les bannir des années, c'est mettre à néant les éléments de profil positifs que ceux-là ont essayé difficilement de mettre en oeuvre. Je demande à votre tribunal de pas céder à la pression ou à la vindicte populaire. d'éviter le répressif à tout va, mais de remettre en route la réinsertion.
– Merci, maître. Relevez-vous, messieurs. Avez-vous quelque chose à ajouter pour votre défense ?
– Oui. Les dires de la victime ont été durs à entendre. Je prends encore une fois conscience des actes que j'ai commis. Et je m'en excuse etj'en ai honte.
– D'accord. L'audience reprendra vers 14h30.
– 20 minutes plus tard...
– L'audience est reprise.