logo Le moteur de recherche de la télé

Tirage de l'Euro Millions


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 1h15 sur TF1

– Vous serez détenu dans une prison fédérale jusqu'à votre exécution.
– Ce programme est charmant, mais j'ai d'autres projets.
– On va bien s'amuser.
– C'est toujours amusant de gagner.
– Mme Holt, Harold Cooper.
– Bonjou r.
– Merci d'être venue.
– J'ai cru que vous m'amèneriez au siège du FBI. Quel est cet endroit ?
– Une installation pour l'unité spéciale Reddington.
– Vous le traquiez d'ici ?
– C'est ce dont je voulais vous parler. Nous ne le traquions pas, nous collaborions avec lui.
– Pardon ?
– Il y a plusieurs années, le gouvernement lui a accordé l'immunité. Maintenant qu'il a été arrêté, on m'a ordonné de garder cet accord secret.
– L'accord a été fructueux ?
– C'est peu dire. Musique intrigante
– Oui.
– Vous aimeriez le conserver. Vous serez d'accord, quand vous saurez...
– Il pourrait nous informer depuis la prison ?
– Vous voulez que je le relâche ?
– Je veux que vous sachiez ce qu'il en est.
– Je pensais que vous vouliez m'aider à le poursuivre, pas que vous espériez que je complote avec votre unité.
– Si cette affaire s'ébruite, notre projet tombe à l'eau.
– Je n'en dirai rien, pour l'instant, mais l'homme le plus recherché d'Amérique vient d'être arrêté à New York. Je vais donc le poursuivre en usant de tout l'arsenal légal, accord d'immunité ou pas.
– C'est donc vrai. Vous souhaitez être gouverneur.
– Bonsoir. C'est avec fierté que je vous annonce que dans l'après-midi, l'agent Baldwin, de la police de New York, a arrêté un homme recherché, un traître à la nation : M. Raymond Reddington. Je ne peux vous en dire plus au sujet de son arrestation, mais les prochaines semaines, j'étudierai toutes les options relatives aux charges qui pèsent sur M. Reddington. Quant aux victimes de ses crimes, cette affaire est ma priorité. Je ne fléchirai pas tant qu'il n'aura pas rendu des comptes pour ses actes odieux et toutes les souffrances qu'il a infligées à tant de gens.
– Vous pouvez nous laisser ? C'est mon père. Ils ne vont rien dire sur l'accord.
– Je veux que tu réfléchisses...
– Ils vont te poursuivre.
– ...à la source de mes ennuis.
– La "source" ?
– Ce n'était pas une coïncidence. Quelqu'un les a rancardés. Quelqu'un de très proche.
– Qu'est-ce qui te fait croire ça ?
– Les flics ont été prévenus. Pas que je serais là, sinon il y aurait eu une forte présence policière. La personne qui m'a vendu en a dit le minimum, du style : "Homme blanc, d'âge moyen, portant une arme." Une piste sur laquelle quelques flics pouvaient plancher de façon discrète.
– Tu sais qui aurait pu les joindre ?
– Je voudrais que tu m'aides à le découvrir. Ne t'en fais pas pour la procureure. J'ai un train d'avance sur eux depuis des décennies.
– Comment tu peux dire ça ?
– C'est normal de vouloir savoir qui m'a trahi.
– Pour pouvoir l'éliminer ? Musique rock
– Disons que ça dépendra. Nous verrons