logo Le moteur de recherche de la télé

Le Corse (N°20)

Blacklist


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 0h25 sur TF1

– Et pour cause, avant de tomber en disgrâce suite aux éloges de Leary, qui préconisait d'entrer en résonance avec le monde, le LSD servait de traitement contre les addictions et la dépression.
– Quoi, "merde" ?
– Ça se gâte.
– Depuis le haut de cette tribune dressée au coeur d'une institution dédiée à la diplomatie, je vous assure, fort de mon expérience, que le LSD a fait de moi un homme considérablement plus éclairé, plus gentil, plus attentionné. Si les gens étaient plus gentils, le monde se porterait bien mieux.
– Vous savez ce que vous faites ?
– Il y aurait moins de crimes, moins d'actes terroristes et on s'amuserait. Ha ha!
– Cary Grant a dit un jour, après un trip sous LSD : "Je me suis vu sous la forme d'un pénis "en train de décoller de la Terre."
– On a perdu Moreau, mais ton copain a réussi. Il a désamorcé la bombe. il l'a lui-même fabriquée.
– On a prévenu la police. Tu dois t'en aller. Est-ce que c'est pas frustrant ?
– Quoi ?
– D'avoir empêché une catastrophe au siège des Nations unies, d'avoir sauvé d'innombrables vies humaines, de faire des choses honorables sans que personne n'en sache rien ?
– Tu savais que Cary Grant s'appelait "Archibald Leach" ? Il était né dans la pauvreté d'un père alcoolique et d'une mère dépressive. De là, il s'était réinventé pour devenir un parangon de vertus, un beau gosse aux allures de gendre idéal. Je te félicite, Archie. J'adore cette idée de se réinventer.
– Ou à révéler sa vraie nature, même s'il te faut pour cela changer d'identité. Si ça te tente, on va à la Red Bray Tavern pour fêter ça autour d'un bretzel.
– Un bretzel ? C'est fini, le taïchi et les épinards ?
– On mérite quelques calories en récompense.
– Je dois rester pour expliquer ce bazar au service de déminage. Je veux qu'on reparle de notre plan.
– On fait ce qu'on doit faire.
– Oui, je sais. C'est que... quelle que soit son identité, il sauve des vies. comme tu dis. C'est justement le mystère qu'on doit élucider.
– On sait qui il est. Raymond Reddington. Pas le vrai, mais un Reddington réinventé, celui-là qui incarne ce rôle depuis 30 ans.