logo Le moteur de recherche de la télé

Le Corse (N°20)

Blacklist


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 0h25 sur TF1

– complètement abandonnée par les touristes occidentaux. Vous et Picasso aurez les pyramides rien que pour vous.
– Donc, on a perdu Moreau ?
– Il nous a échappé en usurpant l'identité d'un employé.
– Il a volé une voiture, on a diffusé son signalement.
– Des retours ?
– Pas encore.
– Il est en fuite. Koelher est mort, avec le nom de ses patients.
– On a que celui de Moreau.
– Qui a disparu.
– Reddington ne visait pas Koehler.
– Il a donné sa motivation ?
– Non, il a rien dit.
– Vous avez réfléchi ? A propos du prix à payer.
– J'y ai réfléchi.
– Qu'avez-vous décidé ?
– Le Reddington que nous connaissons n'est pas digne de confiance. Mais l'autre, si.
– Un autre Reddington ?
– C'est difficile à expliquer. Mais je veux savoir comment Reddington est devenu indigne de confiance. Il faut que je sache. Quel que ce soit le prix à payer.
– Je pensais ce que je t'ai dit, sur une relation entre nous, qui soit symbiotique. Je t'aide. Tu m'aides. On s'aide mutuellement.
– C'est quoi ?
– Une police d'assurance. Le Dr Koehler n'était pas seulement un chirurgien surdoué. Il savait aussi que sa vie était menacée par les hommes et les femmes qui le faisaient travailler. Il conservait un fichier. La liste des visages qu'il a changés.
– Moreau savait, pour la liste.
– Alors, il a kidnappé le docteur et son équipe et... il les a forcés à opérer.
– Donc, sa nouvelle identité n'est pas sur la clé. Mais vous trouverez les noms des autres. De ceux qui ont abandonné leur vie pour se cacher. Vous pourrez les retrouver.
– L'endroit où trouver cette clé... C'est ça, que Koelher t'a dit, avant de mourir.
– Hm, je t'ai dit les miens, maintenant, dis-moi les tiens.
– Ce serait volontiers, mais tu ne m'as pas encore tout dit. On est loin du compte. Je parie que la liste est incomplète.
– Non, en effet. Une fiche a été éliminée
– La tienne.
– Je garde pour moi mon rapport à la chirurgie. Pardonne à un vieux monsieur sa vanité.
– Pour l'instant, mais... j'aimerais voir les photos "avant" "après", un jour. C'est pas très beau à voir.
– Je suis sûre que tu étais beau.
– Tu crois ça ?