logo Le moteur de recherche de la télé

En Toscane, au fil de l'Arno

Des racines et des ailes


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Sur l'ensemble de la roseraie, nous avons choisi des couleurs froides pour qu'aucune ne domine l'architecture. Cet endroit est beau toute l'année, car, même l'hiver, quand il n'y a pas de plantes, on profite du dessin. On ne se lasse jamais de toute cette beauté.
– Dans leur fabuleux jardin, les Médicis pratiquaient aussi la chasse. Pour attirer les oiseaux, on avait conçu ces tunnels de verdure en réunissant les cimes des arbres. Ils sont devenus l'une des attractions de Boboli. A l'écart de la végétation... le jardin recèle un autre joyau de la Renaissance.
– Cet endroit suscite toujours chez moi une incroyable émotion.
capture
– Voici la grotte de Buontalenti, réalisée à la toute fin du 16e siècle. Elle met en scène des figures mythologiques qui s'entremêlent dans un chaos de roches.
– Elle rappelle l'atmosphère des grottes naturelles dans lesquelles les hommes ont vécu, les origines de l'humanité. On a reproduit cette ambiance avec des représentations elles-mêmes primitives qui évoquent la création du monde. Dans le reste du jardin, on met en scène les plantes. Ici, l'élément central, c'est la roche. On voit ces fragments de calcaire qui proviennent du fleuve. On a des stalactites, des stalagmites. Ici, par exemple, on a représenté un chien dans cette roche calcaire, et ici, un berger que l'on a recouvert de mosaïques de couleurs pour l'enrichir.
– Un autre grand artiste de la Renaissance a été convié ici. C'est Michel-Ange. Il a sculpté ces 4 géants de plâtre, les esclaves, qui semblent soutenir la voûte de la grotte. Une voûte ornée de magnifiques fresques peintes par un grand maître du style grotesque. Bernardino Poccetti. Mais une partie du décor d'origine aurait disparu.
– On raconte qu'autrefois, il y avait là-haut une sphère remplie d'eau et de poissons qui créait un jeu de lumière dans toute la grotte.
– La grotte comporte une 2e cavité plus petite. Au centre, cette statue de marbre blanc de Vincenzo de' Rossi représente l'enlèvement d'Hélène par Thésée.
– Ces 2 corps semblent surgir de ce bloc de marbre, presque comme par magie.
capture