logo Le moteur de recherche de la télé

En Toscane, au fil de l'Arno

Des racines et des ailes


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Il est couronné d'un chemin de ronde fermé au public. N. Squeglia est l'une des rares personnes à pouvoir y accéder.
– Ici, nous nous trouvons au sommet de la tour, à environ 55 m de hauteur. D'ici, nous pouvons observer le magnifique panorama qui donne la sensation de dominer complètement le territoire.
Non seulement on peut voir les montagnes, mais on peut observer l'arrivée d'éventuels ennemis par la mer. Donc la tour représentait non seulement un symbole chrétien, mais c'était également un moyen de défense.
capture
– La tour de Pise fait partie d'un vaste ensemble architectural appelé "la place des miracles". Edifiée à partir du 11e siècle, cette place est une allégorie de la vie humaine, avec le baptistère, symbole de la naissance... La cathédrale, symbole de la vie... Et, adossé aux remparts de la ville, le Campo Santo, symbole de la mort. Au Moyen Age, c'est ici qu'étaient enterrés les dignitaires de Pise. Sur les murs du monument, les fresques du peintre Buonamico Buffalmacco, réalisées au 14e siècle, sont au coeur d'une restauration exceptionnelle. Stefano Lupo dirige les opérations.
– Voici la scène du "Triomphe de la mort", la scène la plus importante du cycle de Buffalmacco. Elle a été replacée sur le mur au début du mois de mai. Nous faisons les dernières retouches de peinture à même le mur, car la lumière ici est très différente de celle que nous avions dans le laboratoire de restauration.
– Inspirée par les épidémies de peste, fréquentes au Moyen Age, cette oeuvre raconte le combat des démons et des anges pour s'emparer de l'âme des morts.
– Le Campo Santo a pris toute sa dimension lorsqu'il a été orné de toutes ces fresques. Quasiment 2 000 m2 de fresques. Un des cycles peints les plus importants au monde pour la période qui va du Moyen Age à la Renaissance.
capture